Retour en images sur le lancement du dernier roman du Disque-monde

Le lancement du dernier roman du Disque-monde : La couronne du berger, c’était il y a deux jours. Et si on revenait sur l’événement avec quelques images ?

typh

Tiphaine investit la librairie : déco, livres et affiches. Tout est là.

IMG_9786

IMG_9737

Une nouvelle abeille s’est glissée dans le roman ! #collector

IMG_9746

Denis en pleine conversation avec Colin Smythe.

IMG_9749

Qu’attendent ces lecteurs ?

IMG_9768

Une dédicace de Patrick Couton, le traducteur de Terry Pratchett 😉

 

IMG_9807

Julien et Guilaine : un duo de choc !

IMG_9816

Et hop ! Une dernière photo pour la route de Rob Wilkins, Colin Smythe et Patrick Couton.

Merci à Colin Smythe et Rob Wilkins d’avoir fait le déplacement depuis Londres pour venir partager ce moment avec nous. Merci à Patrick Couton d’avoir signé des Couronne du berger à en avoir une tendinite au poignet. Merci à Guilaine et Julien de la Dimension Fantastique pour avoir accueilli tout ce beau monde dans leur fabuleuse librairie parisienne. Merci à vous, chers lecteurs, d’avoir été présents pour cet événement qui nous tenait tout particulièrement à cœur. Enfin, merci à Terry Pratchett.Colour Bee_little

Lancement du dernier tome des annales du Disque-monde

Lancement_Couronne

Le mercredi 18 mai, les éditions L’Atalante et la librairie La dimension fantastique vous invitent au lancement du dernier volume de la grande saga des annales du Disque-monde de Terry Pratchett : La couronne du berger.

La soirée sera décorée à l’image de cet univers fabuleux, venez fêter cet événement avec nous autour d’un buffet convivial !

Patrick Couton, le traducteur de la série en français, sera présent pour une séance de signatures exceptionnelle.

Rendez-vous le 18 mai à partir de 18h30 à la librairie La dimension fantastique : 108 rue La Fayette, 75010 Paris.

Colour Bee_little

Autre bonne nouvelle : sachez que pour l’achat du roman La couronne du berger un sac collector et des cadeaux exclusifs vous seront offerts ! Cette offre est en partenariat avec sept librairies.
Alors nous n’avons qu’un conseil : pré-commandez auprès d’une des librairies ci-dessous dès aujourd’hui car ce pack est en édition très limité !

Librairie L’Atalante, Nantes 02 40 47 54 77
Librairie Critic, Rennes  02 23 20 24 98
Librairie La dimension fantastique, Paris   09 82 42 23 21
Librairie Sauramps, Montpellier  04 67 06 78 78
Librairie Bédéciné, Toulouse  05 61 21 64 44
Libraire Imaginaute, Tours  02 47 61 91 76

Librairie Trollune, Lyon  04 78 69 85 56

 

La Science du Disque-monde

Les livres La Science du Disque-monde sont des livres importants.

9782841726684C’est évidemment facile à dire quand on a participé à leur traduction et qu’on touche son pourcentage à chaque exemplaire vendu. Et puis, je ne vais pas les débiner sur le blog de l’éditeur, hein.

Mais écoutez-moi quand même.

Dans les métiers de la littérature, si l’on a souvent la joie de contribuer à des projets éditoriaux heureux, plaisants, on a rarement la chance d’apporter sa modeste pierre à des projets importants, salutaires, qu’on peut considérer après les avoir terminés et se dire : « En définitive, je ne sais pas quel regard je porterai sur ma toute petite, petite existence dans trente ou quarante ans, mais au moins, je pourrai me dire : j’ai rendu ces livres-là accessibles aux locuteurs de ma langue, et c’est bien. »

Ils sont importants parce qu’ils remettent en avant, de façon amusante (nous sommes sur le Disque, après tout !) et claire (il s’agit de vulgarisation, ce qui n’empêche pas de manier des concepts pointus) les grandes avancées de la pensée humaine, dans les domaines des sciences, de la sociologie, de la culture. Et, fidèles à la tradition empiriste dont ils s’inspirent, ils ne vous engagent pas à croire sans débattre : ils vous fournissent les faits, la méthode, et puis vous encouragent à vous former votre propre opinion.

Je crois que c’est une attitude dont nous avons le plus grand besoin aujourd’hui, entre sensationnalisme médiatique, retour en arrière de la pensée critique, fanatismes de tous bords.

Carte Disque-mondeLire un roman de La Science du Disque-monde, c’est faire un voyage, magique et merveilleux, à l’Université de l’Invisible que nous aimons tant, mais aussi dans la pensée humaine : tout ce que son discernement a pu élucider sur les secrets de notre univers.

La Science du Disque-monde est une véritable école de pensée : non pas au sens d’un courant dogmatique, mais véritablement d’une école où l’on apprend à penser. Où l’on apprend à interroger ses présupposés, à se replacer dans le contexte historique, à analyser ses croyances d’un œil critique et à construire un sincère enthousiasme pour ces nouvelles Lumières – majuscule intentionnelle – et ce qu’elles révèlent sur le monde qui nous entoure. Sous ses dehors légers et distrayants, c’est un vibrant plaidoyer pour la réflexion, la tolérance, tout ce que l’être humain peut présenter de plus positif, et ce qui l’emmènera plus haut, dans les décennies, les siècles à venir.

Et je m’en veux, parce que je vous le fais sonner très analytique, presque intello, alors que c’est tout l’inverse. Un adulte curieux, un collégien, ma grand-mère pourraient le lire avec le même plaisir et en ressortir fasciné – avec le sourire aux lèvres : celui de s’être amusé… et celui, plus réfléchi, d’avoir compris quelque chose à ce qui l’entoure.

C’est pour cela que ce sont des livres importants. Parce qu’en ces temps où l’on sent poindre à nouveau les ombres de l’obscurantisme, la réflexion est salutaire – et si on vous l’apporte sans avoir de réel effort à fournir, que demander de plus ?

Je tiens personnellement à ce que ces livres circulent, et c’est pour cela que je suis fier d’avoir pu agir comme humble passeur auprès du public français.

Lionel Davoust

La Décade de l’Imaginaire – Quatrième jour

Nous voici au quatrième jour de notre Décade de l’Imaginaire. Au programme : une nouvelle de Terry Pratchett dans le Disque-monde et le roman d’Olivier Paquet, Le Melkine.

La nouvelle que nous vous offrons en ce jour est Drame de troll de Sir Terry Pratchett. Une histoire de pont à péage, de tradition, du temps qui passe et de nostalgie avec un Cohen le Barbare plus en forme que jamais.
Si vous découvrez le Disque-monde et que vous ne savez pas par où commencer votre exploration, quelques pistes dans ce billet.
Pour découvrir quelques extraits de romans à télécharger gratuitement de cet auteur britannique hors norme, c’est par ici.

Le roman dont je veux vous parler aujourd’hui est Le Melkine d’Olivier Paquet. Le Melkine, un astronef qui sillonne la Galaxie depuis plus de trois cents ans. Un navire-école à l’algorithme de positionnement tenu secret. Un enseignement attaché à un idéal d’évolution humaine. Pourtant, Azuréa, la dirigeante de la Fréquence Banquise est bien décidée à trouver et à détruire ce vaisseau qui élude l’influence des médias. Une guerre personnelle et sans merci.
Olivier Paquet joue avec ce monde où la domination est une question de puissance d’émission de messages médiatiques aliénants, et où la manipulation de et par l’information est l’arme la plus dévastatrice pour nous montrer les dérives du nôtre. Olivier Paquet est en cela le digne héritier des grands auteurs de science-fiction qui, sous couvert d’ailleurs et de demains, s’emploient à disséquer l’ici et l’aujourd’hui.
Pour en apprendre davantage sur l’auteur et lire gratuitement des extraits de ses romans rendrez-vous sur cette page.
Et n’oubliez pas la nouvelle inédite de cet auteur que nous vous offrons depuis mardi à l’occasion de cette Décade.

Un lundi très numérique

Amis internautes et lecteurs numériques, bonjour !

Ne tournons pas autour du pot, parce que nous avons du pain sur la planche. Ce lundi s’annonce très chargé avec son lot de nouveautés et le lancement de la Décade de l’Imaginaire. Je vous propose donc de passer rapidement au programme.

  1. La Décade de l’Imaginaire, premier jour – En guise de préambule
  2. La Décade de l’Imaginaire, premier jour – Et si nous parlions lecture ?
  3. La Décade de l’Imaginaire, premier jour – Comme un ouragan…
  4. Nos nouveautés de la semaine
  5. Sans oublier la météo du monde…

La Décade de l’Imaginaire, premier jour – En guise de préambule

Voilà, c’est parti ! La première édition de La Décade de l’Imaginaire, consacrée cette année à l’imaginaire européen, est lancée. Pendant les dix prochains jours, je publierai un article quotidien pour vous parler des livres que nous vous proposons de découvrir ainsi que de la nouvelle du jour et de son auteur.

La Décade de l’Imaginaire, premier jour – Et si nous parlions de lecture ?

À tout Sir, tout honneur, ce premier article sera consacré à Terry Pratchett et ses Annales du Disque-monde.
Une question m’a été posée par un lecteur de Terry Pratchett sur mes choix de promotion lors de cette Décade de l’Imaginaire. Il trouvait que promouvoir les tomes 4, 8 et 12 d’une série tenait de l’étrange ou d’un amour immodéré pour les multiples de 4.
Néanmoins, ainsi que je le lui ai expliqué, la réalité était différente d’où l’idée d’en parler ici également. Pour vous qui découvrez le Disque-monde dans toute son ampleur, sachez qu’il y a maintes manières d’en aborder la lecture. Il est tout à fait possible, et c’est sans doute la démarche la plus intuitive, de commencer par le premier livre et de poursuivre la lecture en se fiant à l’ordre chronologique de publication. Il existe pourtant un autre moyen d’aborder cet univers riche et vaste : ses personnages.
À la lecture des premiers tomes, on s’aperçoit rapidement que chacun est consacré à un personnage ou un groupe de personnages en particulier. Ces personnages reviennent cycliquement dans les Annales du Disque-monde permettant à chacun de suivre l’évolution de ceux qui lui sont les plus chers. J’ai l’exemple d’un ami qui est réfractaire aux aventures de Rincevent, mais en lecteur persévérant il s’était attaqué à plusieurs reprises à La Huitième Couleur et échouait systématiquement à y trouver de l’intérêt. Alors qu’il allait décréter qu’il n’aimait pas les œuvres de Pratchett, je lui ai conseillé de se pencher sur un groupe de personnages assez haut en couleur : le Guet. Depuis, il a lu tous les romans donnant la part belle à Vimaire et ses acolytes.
C’est donc pour vous proposer de découvrir quelques personnages incontournables des Annales du Disque-monde que je vous ai concocté ma sélection.
Mortimer : l’histoire de Morty qui lors d’une foire d’embauche se retrouve embauché par la Mort en personne. La Mort considère qu’il (oui, La Mort du Disque-monde est du genre masculin, tenez-vous le pour dit) ne profite pas assez de la vie. Et l’assistance d’un apprenti dans ses tâches quotidiennes lui permettrait de s’octroyer quelques loisirs.
Au Guet ! : Intrigues et complots se trament dans les ruelles sombres d’Ankh-Morpork pour renverser son dirigeant, le Patricien Vétérini. Heureusement, celui-ci peut compter sur le guet municipal pour résoudre cette épineuse affaire. Le guet ? Une force d’élite composée du capitaine Vimaire, qui boit pour oublier les laideurs de la vie, le sergent Côlon, le caporal Chicque et Carotte, un jeune nain d’un mètre quatre-vingt tout frais arrivé à la Ville et nouvelle recrue du guet.
Mécomptes de fées : Les trois Parques shakespeariennes du Disque-monde : Mémé Ciredutemps, Nounou Ogg et Magrat Goussedail vont devoir quitter leur paisible pays montagnard pour empêcher les épousailles d’une servante et d’un prince, s’opposer au pouvoir grandissant et dévastateur de la bonne fée Lilith sans oublier d’envoyer des récits de leur voyage dépaysant à leur famille (enfin, cette dernière tâche ne concerne que Nounou Ogg, la seule à avoir une famille à qui écrire).
N’hésitez pas à fureter sur la page de notre blog consacrée à cet immense auteur britannique, vous y trouverez des extraits de ses romans.

La Décade de l’Imaginaire, premier jour – Comme un ouragan…

La vanne est facile, j’en conviens, pour lancer notre première nouvelle de la série de dix. Encore qu’il y soit bien question d’une tempête dans un monde au climat déréglé et d’une histoire d’amour.
Jean-Marc Ligny est l’auteur d’une quarantaine de romans dans les genres de la science-fiction et du fantastique dont un quart sont destinés à un public de jeunes lecteurs. Il explore avec la même aisance les étoiles lointaines, notre Terre dépouillée de ses ressources et dans la tourmente climatique dans un avenir proche ou encore le mal-être de l’adolescence.
Il a publié aux éditions L’Atalante : Aqua™, Exodes et Mal-morts, tous trois disponibles en édition tant papier que numérique.

Nos nouveautés de la semaine

Que cette profusion de titres à découvrir ne vous fasse pas oublier nos nouveautés numériques de la semaine, car il y a de belles lectures en perspective de ce côté également. Jugez donc pas vous-mêmes :

  • Voix, le deuxième livre de la trilogie fantasy d’Ursula Le Guin intitulée Chronique des rivages de l’Ouest.
  • La Vérité, ou comment la presse écrite fait une entrée fracassante dans le Disque-monde, par Sir Terry Pratchett.
  • Le Monde-aux-Jumeaux, le septième livre des Chroniques d’Arcturus par l’incomparable conteur, Gilles Servat.
  • Et on revient à la série principale de Honor Harrington avec le douzième roman intitulé En mission, par David Weber.

Avouez qu’il y a de quoi être tenté, non ?

Sans oublier la météo du monde…

Un lundi du numérique ne serait pas complet sans cette petite rubrique de fin de billet.
Et puisqu’on n’est jamais si bien servi que par soi-même, je peux vous dire qu’il ne fait pas beau à Nantes. Pas particulièrement chaud non plus, d’ailleurs. Mais je n’irai pas m’en plaindre. Au moins, je ne regrette pas d’être assis à mon bureau. Comment ça, j’avais promis la météo du monde ? Eh bien, Nantes, c’est aussi dans le monde, voilà !

À demain pour un nouvel article…