Ze combak ofze mondai – partie 2

Avec deux jours de retard sur le planning annoncé, me voici à rédiger la deuxième partie du billet à propos du numérique. Après avoir évoqué le passé récent, intéressons-nous à l’avenir proche, voire immédiat, ainsi qu’aux plans de conquête intergalactique de 2014.

Qu’allez-vous pouvoir lire d’ici Noël ? Eh bien, je vais vous le dire…

Je vous livre quelques titres en vrac histoire de vous faire saliver et à m’obliger à reprendre mes articles du lundi pour vous parler un peu plus en détail de nos parutions numériques. Depuis les confins de… la confédération helvétique deux romans que vous attendez L’Ouvreur des Chemins de Laurence Suhner et Cygnis de Vincent Gessler vont arriver bientôt dans les stores (celui de Laurence, c’est lundi prochain). Vous l’avez réclamé, le voici : Wang de Pierre Bordage. Le mystère olphite de Carina Rozenfeld dans notre collection jeunesse. La longue Terre du tandem Pratchett/Baxter, L’esprit du Melkine d’Olivier Paquet ou encore Le temps du voyage de Roland C. Wagner seront aussi de la partie.

Vive le Québec numérique !

Cela fait longtemps qu’on en parle, mais ça y est, cette fois c’est pour de bon, nos ouvrages vont commencer à arriver sur les étals immatériels des librairies numériques du pays des caribous, du sirop d’érable et de l’excellente série des Citadins du rebut global (oui, je sais, les deux premiers clichés sont assez éculés, c’est pour ça que je tente de me rattraper avec la dernière référence). Une vingtaine de titres viendront grossir tous les mois notre catalogue digital. Rendez-vous le 1er novembre dans un billet dédié à ce lancement.

Et 2014 dans tout ça ?

À ce chapitre, permettez-moi de vous annoncer l’arrivée plus que probable de plusieurs noms très attendus dans notre catalogue numérique. Les accords de principe sont là et nous nous concentrons sur la finalisation des contrats ce n’est donc plus qu’une question de temps. Sans vous faire plus attendre, il s’agirait de John Scalzi, Orson Scott Card et Patrick Lee. Il est vrai que je n’ai pas encore les avenants entre les mains, mais compte tenu des l’avancement des négociations, je ne vois pas ce qui pourrait les faire échouer.

D’autre part, nous allons réaménager notre calendrier de parutions pour vous proposer davantage de parutions simultanées de nouveautés dans les formats papier et numérique, comme nous l’avons fait en septembre pour la saga Gigante avec les romans de Pierre Bordage et d’Alain Grousset.

Vous savez tout ou presque, à bientôt pour d’autres nouvelles.

Restez connectés !

Ze combak ofze mondai – partie 1

Chers lecteurs, chères liseuses ! (ne me dites pas qu’elle ne vous avait pas manqué ma vanne)

Nous avons traversé une zone de turbulences et de silence ces derniers mois dans tout ce qui touche au numérique et dont nous sommes en train de sortir plutôt en meilleure posture que nous n’y étions entrés. Comme quoi, toutes les zones de turbulences ne sont pas forcément négatives, même si elles sont pénibles. Bref, de quoi va-t-il être question dans ce billet ? D’une part, des sorties numériques depuis août à ce jour, histoire de vous remettre au parfum. Je vais aussi vous parler de ce qui va se passer d’ici Noël et plus largement des projets pour 2014. Ce sera déjà un bon début pour remettre le pied à l’étrier.

Qu’est-ce donc qu’est sorti depuis le mois d’août ?

C’est une excellente question. Ceux qui farfouillent régulièrement chez leurs revendeurs préférés sont forcément au courant de ce qui va suivre, mais ceux d’entre vous dont la technophilie est encore balbutiante seront sans doute intéressés.

Commençons par la revisite de l’Antiquité par Ursula K. Le Guin avec Lavinia, un petit bijou d’écriture, un des travaux littéraires les plus intéressants de cette grande dame de la Science-Fiction. Complètement différent des Chroniques des rivages de l’Ouest que nous vous avions proposé en début d’été, mais non moins beau et saisissant.

Le chant du Cosmos de Roland C. Wagner. Une lecture indispensable à mettre entre toutes les mains, surtout de ceux qui pensent ne pas aimer la SF.

Régis Goddyn continue de nous enchanter en nous entraînant dans son univers de fantasy avec Le sang des 7 Rois – Livre deuxième.

La troisième et dernière partie du Rohel de Pierre Bordage un space-opera d’aventures qui vous fera rêver…
Et puisqu’il est question de Pierre Bordage, je ne peux passer sous silence son nouveau roman paru simultanément en papier et numérique le 19 septembre dernier. Un projet des plus intéressants : deux auteurs, deux romans, un seul univers, Gigante ! Quelques explications s’imposent. Pierre Bordage et Alain Grousset ont eu l’idée de créer un univers commun pour y raconter les histoire d’un père (c’est Pierre Bordage qui s’y est collé) et d’un fils (là, ce fut du ressort d’Alain Grousset) le premier roman viserait un public adulte, le second un public jeunesse. Jeux de miroirs, de questions-réponses, une affaire de famille (je ne devrais peut-être pas vous le dire, mais le grand-père s’emmêle aussi). Bref, un grand moment (enfin… deux grands moments) de lecture.

Amateurs de Science-fiction avec une bonne part de science dedans, mais pas que… la série des Machines de Dieu de Jack McDevitt est disponible désormais intégralement au format numérique : Les Machines de Dieu, Deepsix, Chindi et Oméga peuvent désormais rejoindre vos terminaux de lecture. Une grande saga avec un sense of wonder (comme disent nos amis américains) extraordinaire.

Un autre de nos chouchous, Zhongguo de David Wingrove est à l’affiche de notre rentrée littéraire numérique avec La glace et le feu, le quatrième opus de la saga. Ne manquez pas cette série, vous risqueriez de vous en mordre les doigts…

Les aficionados du Disque-monde ne sont pas en reste puisque pas moins de trois romans de cet univers déjanté imaginé par Terry Pratchett sont venus grossir notre catalogue depuis le mois d’août : Ronde de nuit (avec un Vimaire plus en forme que jamais qui joue les Marty McFly et les mouches du coche, mais ça, c’est habituel), Le Régiment monstrueux (la guerre, c’est moche… et hilarant quand sir Terrence s’en mêle, mais ça reste moche quand même) et Timbré (avec un job en or que Moite von Lipwig ne pouvait refuser… forcément c’est le Patricien qui était de l’autre côté de la table).

Les recueils 6 et 7 des nouvelles de Jean-Claude Dunyach sont disponibles également. Retrouvez Séparations et Les harmoniques célestes sans plus tarder.

Malédiction, le deuxième livre des Chroniques du Grimnoir de Larry Correia est là, lui aussi avec son cocktail parfaitement équilibré d’investigation, d’action, de vapeur et de pouvoirs surhumains.

Replongez dans les tréfonds de Saint-Pétersbourg avec Vers les ténèbres d’Andreï Dyakov qui fait suite à son Vers la lumière. L’univers post-nucléaire imaginé par Dmitry Glukhovsky est sans pitié.

Vous avez aimé Les Magiciens de Lev Grossman (ne venez pas me dire le contraire, j’ai les chiffres sous les yeux), eh bien voici Le Roi magicien où vous retrouverez Quentin, Julia, Eliot, Janet… et un dragon… À lire de toute urgence !

Eh bien voilà un rapide tour d’horizon de tout ce dont je ne vous avais pas encore parlé depuis août. Ce sera tout pour aujourd’hui. Je vous donne rendez-vous demain pour vous parler de la suite de l’alléchant menu promis en ouverture de ce billet qui sera divisé finalement en deux parties.

Que le livre numérique soit avec vous !

Bonjour à tous et à toutes,

Une nouvelle semaine commence et de nouveaux livres numériques apparaissent !  Cinq sorties programmées que vous pourrez lire sur vos terminaux à partir de lundi.

On enrichit encore et toujours les séries en cours… Notre estimé détective Garrett revient pour de nouvelles aventures ; ou préférez-vous l’amiral Honor Harrington ? Ne vous inquiétez pas, il y en aura pour tous les goûts.

  • Chagrins de ferraille, de Glen Cook
  • Le Retour, Simon R. Green
  • Le Vampyre, de Wolgang Hohlbein
  • Les Ravisseurs quantiques, de Roland C. Wagner
  • Les Cendres de la victoire, de David Weber

C’est tout pour aujourd’hui… mais rassurez-vous on revient la semaine prochaine ! En attendant, restez connectés.

E-books, vous avez dit e-books ?

Chers lecteurs, chères liseuses,

À nouveau vendredi, nouvelles annonces de nouveautés à paraître la semaine prochaine. Après la déferlante de la semaine passée (enfin, celle qui est en cours, mais plus pour très longtemps), nous revenons à un volume de publication numérique plus raisonnable.

    • Rêves d’acier, de Glen Cook. Troisième livre du sud, second du diptyque des Ombres et de la redécouverte par les restes de la Compagnie des descendants d’anciens mercenaires. Cette route vers le sud devient plus qu’un retour vers le berceau de la compagnie, c’est un voyage à rebours dans le temps et la mémoire.
    • Pieds d’argile, de Sir Terry Pratchett. Le retour du Guet d’Ankh-Morpork qui doit enquêter sur un meurtrier insaisissable. Oui, vous avez bien lu, le Guet… et son nain d’un mètre quatre-vingt, ses nains, ses loup-garous et d’autres espèces moins définies encore… Quant aux pieds d’argile, ce sont ceux des Golems, créatures animées par le pouvoir des mots. Sam Vimaire saura-t-il se montrer à la hauteur ?
    • Skinn Mac Dana, de Gilles Servat. Je vous en ai parlé dans mon billet des lundis du numérique, Skinn Mac Dana ouvre La Chronique d’Arcturus, une saga celte dans les étoiles. Une grande épopée narrée par un barde érudit des temps modernes.

Voilà de quoi vous faire frissonner, rire et rêver durant la semaine entière.

Que le nuage soit avec vous !

Vous reprendrez bien un peu d’e-books ?

Salutations à tous et à toutes,

Voici les nouveautés qui vous attendront bien sagement chez vos libraires numériques préférés à compter de lundi. Et vous ne serez pas déçus : rien que pour vous, pas moins de six sorties et le début de deux nouvelles séries (en numérique) ! Préparez-vous à des histoires de vampyres avec La chronique des Immortels de Wolfgang Hohlbein et des enquêtes d’un détective transparent avec Les futurs mystères de Paris de Roland C. Wagner…

  • Pour quelques deniers de cuivre, de Glen Cook. En vacances le bon Garrett ? Oui, mais en acceptant d’aider une courtisane au passé douteux, le voilà plongé dans une intrigue politico-religieuse invraisemblable et dans le collimateur du grand inquisiteur en personne. Bonne chance, Garrett !
  • Amortels, de Matt Forbeck. Dans un monde ou une élite s’est arrogée une vie infinie grâce à des sauvegardes régulières et des clones cultivés en cuve, le plus vieil homme de la Terre doit enquêter sur son propre meurtre, diffusé sur le réseau. Un thriller lancé à cent à l’heure qui nous plonge dans un 22e siècle peu reluisant.
  • L’Héritage, de Simon R. Green. Deux siècles ont passé depuis la geste d’Owen et de ses compagnons. Deux siècles qui ont vu le nouvel empire grandir et prospérer. Mais la vengeance est un plat qui se mange froid et il suffit d’un homme pour faire basculer la société dans le chaos. Quels héros se dresseront pour sauver une nouvelle fois l’humanité ?
  • Au bord du gouffre, de Wolgang Hohlbein. Quand Andrej Delañy revint dans son village au cœur de la Transylvanie, ce fut pour découvrir l’unique survivant d’un massacre, un garçon de douze ans. Ensemble, ils partent en quête des assassins : des moines de l’Inquisition accompagnés de trois mystérieux guerriers. Mais cette traque conduira Andrej bien plus loin qu’il ne l’aurait imaginé… vers les sombres secrets qui pèsent sur sa lignée.
  • La Balle du Néant, de Roland C. Wagner. Paris 2063. L’humanité a changé. Elle a évolué suite à la « Grande Terreur primitive ». Temple Sacré de l’Aube Radieuse (mais vous pouvez l’appeler Tem) appartient à l’une de ces nouvelles tribus. C’est un transparent. Les mémoires humaines et électroniques ne conservent aucune trace de lui. Un avantage certain, direz-vous. Mais aussi une sacré tare quand on exerce le métier de détective privé. Et cette première affaire de meurtre en chambre close va donner bien du fil à retordre à notre héros.
  • La Disparue de l’Enfer, de David Weber. Alors que tout le monde la croit morte et que l’ennemi prépare une vaste offensive contre Manticore, Honor est sur la planète bagne justement nommé l’Enfer où elle entreprend une des missions les plus ambitieuses de sa carrière.

Moi, je dis que c’est un beau programme.

Que le nuage soit avec vous !