La Décade de l’Imaginaire – Cinquième jour… mais pas que

Chers lecteurs,
En ce vendredi nous allons, bien entendu, parler de la cinquième journée de la Décade de l’Imaginaire, mais pas seulement car il est temps d’annoncer les parutions numériques de la semaine prochaine !

La nouvelle gratuite du jour, c’est Nouvelle vie™ de Pierre Bordage. Dans un monde où des entreprises peuvent breveter le génome humain en sélectionnant les individus qui les intéressent, un homme est prêt à tout pour protéger sa fille…
Un texte qui fait froid dans le dos et qui n’est pas sans rappeler des pratiques en usage dans certaines entreprises d’agro-alimentaire… Un texte d’une actualité indéniable.

Pour les deux romans que je souhaite vous présenter aujourd’hui, je vais vous faire voyager jusqu’en Espagne, car c’est là que vit leur auteur : Javier Negrete. Cet ancien professeur de grec, qui se consacre désormais pleinement à l’écriture, connaît son Antiquité sur le bout des doigts. Ce n’est donc pas un hasard s’il a choisi d’écrire une saga de fantasy antique intitulée Chronique de Tramorée dont je vous propose de découvrir le premier tome aujourd’hui. Il s’intitule Zémal, l’épée de feu.
« Tariman, le dieu forgeron, descendit vers le feu éternel du Pratès, les abysses de l’enfer. Là, en secret, il forgea Zémal, l’Épée de Feu. Il invoqua les pouvoirs de la terre et du ciel, le feu des comètes, la lumière des étoiles, et les enferma tous dans une lame éblouissante par son éclat. » Or, le dernier porteur de cette arme fabuleuse vient de mourir et deux jeunes gens vont partir en quête de Zémal. L’un est un guerrier, l’autre disciple d’un mage. Mais la lame ne se laisse pas porter par le premier venu, son pouvoir se mérite…

L’autre roman dont je veux vous parler est Le Mythe d’Er, ou le dernier voyage d’Alexandre le Grand. Il s’agit ici d’une uchronie. Euctémon, le personnage central de ce roman, est le médecin personnel d’Alexandre de Macédoine qu’il a arraché à la mort à Babylone. Aussi, ce conquérant, après avoir déferlé sur Rome à la tête de ses armées et conquis la ville aux sept collines, se prépare-t-il au plus périlleux des voyages : la quête du temple du Destin, mentionné par Platon dans ses écrits, où résident les Moires qui président aux destins des hommes.

Pour en apprendre davantage sur l’auteur et ses romans, rendez-vous sur la page qui lui est consacrée sur notre site.

Et les nouveautés de lundi prochain ?

Alors que la Décade bat son plein, il ne faudrait pas négliger les titres à paraître la semaine prochaine car vous m’en avez réclamé certains avec insistance. Eh bien, que vos vœux soient exaucés !

  • Le temps, en s’évaporant, de Jean-Claude Dunyach. Et un recueil de plus qui rejoint la longue liste des disponibles à (re)lire absolument (pun intended) ;
  • Pouvoirs, d’Ursula Le Guin. Troisième et dernier roman de la Chronique des rivages de l’Ouest ;
  • Kali Yuga, de Roland C. Wagner. Ce huitième opus des Futurs mystères de Paris plonge Tem dans une enquête sur des électeurs volatils en pleine période électorale ;
  • Fils du ciel, de David Wingrove. Premier des deux romans d’ouverture de Zhongguo, Fils du Ciel nous entraîne au cœur des événements du 21e siècle, qui ont façonné le monde où se déroule la saga cent cinquante ans plus tard.

Oui, je sais, face à une telle débauche de titres de qualité, on ne sait que choisir. Pourquoi choisir, d’ailleurs ? Avec le numérique on peut se faire plaisir sans se fâcher avec son banquier… enfin, la plupart du temps.

Un lundi très numérique

Amis internautes et lecteurs numériques, bonjour !

Ne tournons pas autour du pot, parce que nous avons du pain sur la planche. Ce lundi s’annonce très chargé avec son lot de nouveautés et le lancement de la Décade de l’Imaginaire. Je vous propose donc de passer rapidement au programme.

  1. La Décade de l’Imaginaire, premier jour – En guise de préambule
  2. La Décade de l’Imaginaire, premier jour – Et si nous parlions lecture ?
  3. La Décade de l’Imaginaire, premier jour – Comme un ouragan…
  4. Nos nouveautés de la semaine
  5. Sans oublier la météo du monde…

La Décade de l’Imaginaire, premier jour – En guise de préambule

Voilà, c’est parti ! La première édition de La Décade de l’Imaginaire, consacrée cette année à l’imaginaire européen, est lancée. Pendant les dix prochains jours, je publierai un article quotidien pour vous parler des livres que nous vous proposons de découvrir ainsi que de la nouvelle du jour et de son auteur.

La Décade de l’Imaginaire, premier jour – Et si nous parlions de lecture ?

À tout Sir, tout honneur, ce premier article sera consacré à Terry Pratchett et ses Annales du Disque-monde.
Une question m’a été posée par un lecteur de Terry Pratchett sur mes choix de promotion lors de cette Décade de l’Imaginaire. Il trouvait que promouvoir les tomes 4, 8 et 12 d’une série tenait de l’étrange ou d’un amour immodéré pour les multiples de 4.
Néanmoins, ainsi que je le lui ai expliqué, la réalité était différente d’où l’idée d’en parler ici également. Pour vous qui découvrez le Disque-monde dans toute son ampleur, sachez qu’il y a maintes manières d’en aborder la lecture. Il est tout à fait possible, et c’est sans doute la démarche la plus intuitive, de commencer par le premier livre et de poursuivre la lecture en se fiant à l’ordre chronologique de publication. Il existe pourtant un autre moyen d’aborder cet univers riche et vaste : ses personnages.
À la lecture des premiers tomes, on s’aperçoit rapidement que chacun est consacré à un personnage ou un groupe de personnages en particulier. Ces personnages reviennent cycliquement dans les Annales du Disque-monde permettant à chacun de suivre l’évolution de ceux qui lui sont les plus chers. J’ai l’exemple d’un ami qui est réfractaire aux aventures de Rincevent, mais en lecteur persévérant il s’était attaqué à plusieurs reprises à La Huitième Couleur et échouait systématiquement à y trouver de l’intérêt. Alors qu’il allait décréter qu’il n’aimait pas les œuvres de Pratchett, je lui ai conseillé de se pencher sur un groupe de personnages assez haut en couleur : le Guet. Depuis, il a lu tous les romans donnant la part belle à Vimaire et ses acolytes.
C’est donc pour vous proposer de découvrir quelques personnages incontournables des Annales du Disque-monde que je vous ai concocté ma sélection.
Mortimer : l’histoire de Morty qui lors d’une foire d’embauche se retrouve embauché par la Mort en personne. La Mort considère qu’il (oui, La Mort du Disque-monde est du genre masculin, tenez-vous le pour dit) ne profite pas assez de la vie. Et l’assistance d’un apprenti dans ses tâches quotidiennes lui permettrait de s’octroyer quelques loisirs.
Au Guet ! : Intrigues et complots se trament dans les ruelles sombres d’Ankh-Morpork pour renverser son dirigeant, le Patricien Vétérini. Heureusement, celui-ci peut compter sur le guet municipal pour résoudre cette épineuse affaire. Le guet ? Une force d’élite composée du capitaine Vimaire, qui boit pour oublier les laideurs de la vie, le sergent Côlon, le caporal Chicque et Carotte, un jeune nain d’un mètre quatre-vingt tout frais arrivé à la Ville et nouvelle recrue du guet.
Mécomptes de fées : Les trois Parques shakespeariennes du Disque-monde : Mémé Ciredutemps, Nounou Ogg et Magrat Goussedail vont devoir quitter leur paisible pays montagnard pour empêcher les épousailles d’une servante et d’un prince, s’opposer au pouvoir grandissant et dévastateur de la bonne fée Lilith sans oublier d’envoyer des récits de leur voyage dépaysant à leur famille (enfin, cette dernière tâche ne concerne que Nounou Ogg, la seule à avoir une famille à qui écrire).
N’hésitez pas à fureter sur la page de notre blog consacrée à cet immense auteur britannique, vous y trouverez des extraits de ses romans.

La Décade de l’Imaginaire, premier jour – Comme un ouragan…

La vanne est facile, j’en conviens, pour lancer notre première nouvelle de la série de dix. Encore qu’il y soit bien question d’une tempête dans un monde au climat déréglé et d’une histoire d’amour.
Jean-Marc Ligny est l’auteur d’une quarantaine de romans dans les genres de la science-fiction et du fantastique dont un quart sont destinés à un public de jeunes lecteurs. Il explore avec la même aisance les étoiles lointaines, notre Terre dépouillée de ses ressources et dans la tourmente climatique dans un avenir proche ou encore le mal-être de l’adolescence.
Il a publié aux éditions L’Atalante : Aqua™, Exodes et Mal-morts, tous trois disponibles en édition tant papier que numérique.

Nos nouveautés de la semaine

Que cette profusion de titres à découvrir ne vous fasse pas oublier nos nouveautés numériques de la semaine, car il y a de belles lectures en perspective de ce côté également. Jugez donc pas vous-mêmes :

  • Voix, le deuxième livre de la trilogie fantasy d’Ursula Le Guin intitulée Chronique des rivages de l’Ouest.
  • La Vérité, ou comment la presse écrite fait une entrée fracassante dans le Disque-monde, par Sir Terry Pratchett.
  • Le Monde-aux-Jumeaux, le septième livre des Chroniques d’Arcturus par l’incomparable conteur, Gilles Servat.
  • Et on revient à la série principale de Honor Harrington avec le douzième roman intitulé En mission, par David Weber.

Avouez qu’il y a de quoi être tenté, non ?

Sans oublier la météo du monde…

Un lundi du numérique ne serait pas complet sans cette petite rubrique de fin de billet.
Et puisqu’on n’est jamais si bien servi que par soi-même, je peux vous dire qu’il ne fait pas beau à Nantes. Pas particulièrement chaud non plus, d’ailleurs. Mais je n’irai pas m’en plaindre. Au moins, je ne regrette pas d’être assis à mon bureau. Comment ça, j’avais promis la météo du monde ? Eh bien, Nantes, c’est aussi dans le monde, voilà !

À demain pour un nouvel article…

Les nouveautés du mois

Chaleureux bonjour atalantéen,

C’est sous un soleil radieux que nous sommes de retour pour vous annoncer nos sorties du mois ! Vous avez aimé Magiciens de Lev Grossman ? Retrouvez Quentin, Julia, Eliot et Janet dans Le Roi Magicien ! Olivier Paquet revient avec son vaisseau le Melkine dans La Mort du Melkine. Andreï Dyakov nous offre une plongée dans les tréfonds du métro pétersbourgeois avec Vers les ténèbres. Quant à David Wingrove, il poursuit sa saga Zhongguo avec L’Empire du Milieu.

Commençons notre présentation par un roman de Science-fiction précurseur et palpitant dont l’action se déroule entre l’Angleterre et la Chine profonde.

9782841726387_300PAIX IMMUABLE

2196. Plus d’un siècle s’est écoulé. Un siècle de paix pour le Zhongguo et ses bientôt quarante milliards d’âmes réparties dans les trois cents niveaux des Sept Cités. Le Conseil des tangs veille jalousement sur cette paix. La clé en est la stabilité, c’est-à-dire le refus du changement. Mais peut-on arrêter la grande roue de l’Histoire ?

CHAOS EN GERME

Car il y a des insatisfaits, notamment parmi les Hongmao au long nez. Et le goût du complot n’a pas disparu, y compris dans l’entourage du pouvoir. L’assassinat du ministre de l’Édit, chargé du contrôle des technologies nouvelles, servira de détonateur. Le Zhongguo se précipite vers la guerre des Deux Directions. Mensonge, crime et trahison ne connaîtront plus de barrières.

Empreint d’une originalité manifeste, La Mort du Melkine est un space opera abordant ingénieusement les thèmes de la diffusion des cultures et de l’échange.

9782841726400_300Le développement de la communication instantanée dans l’espace a bouleversé l’Expansion. Les Fréquences s’affrontent pour étendre leur influence, effaçant les conditionnements culturels. À ce jeu, la Technoprophète se révèle la plus brutale et la plus engagée des conquérantes.

À l’écart de ce conflit, les anciens élèves du Melkine cherchent leur place dans cet univers. Théo est retourné sur Giverne et ses mystérieux arbres de verre, rêvant du jour où il retrouvera les étoiles, tandis que sa femme, Myriam, tente d’assurer une vie confortable à leur famille.

Quand ils reçoivent la visite d’Ismaël, ce n’est plus l’adolescent chassé du vaisseau mais le dirigeant de Crépuscule, la seule Fréquence capable de rivaliser avec Banquise. Quinze années ont passé, que reste-t-il des serments d’amitié et des promesses ?

Insensible à ces enjeux, le Melkine poursuit son voyage dans l’espace. Cependant, tôt ou tard, Arthur,

Indira et Alexandre, comme tous les professeurs, devront choisir leur camp ou disparaître.

Empli d’univers parallèles, Le Roi magicien nous fera passer de l’affolement à l’effroi. Ce livre deviendra le parfait compagnon des amateurs de J. K. Rowling et C. S. Lewis.

9782841726424_300Le temps a passé depuis les aventures contées dans Les Magiciens. Quentin, Julia, Eliot et Janet sont désormais les souverains de Fillory, le royaume magique de leurs lectures enfantines. Mais le merveilleux tourne parfois au noir. Et de graves incidents troublent la quiétude du château royal. Un oracle de mort et de destruction tombe sur le pays enchanté.

Énigmes et menaces entraînent Quentin et Julia dans un nouveau périple. La quête qui les attend passe par l’Amérique dont ils sont issus, elle traverse l’école de Brakebills, s’attarde à Venise pour y rencontrer un dragon, plonge entre les mondes et jusque dans l’au-delà. Les sept clés d’or sauveront-elles Fillory ? Et le plus grand mystère ne viendrait-il pas de Julia elle-même, dont la découverte de la magie a suivi un cheminement obscur ?

Confirmant le talent d’Andreï Dyakov, Vers les ténèbres nous plonge au cœur des intrigues du métro de Saint-Pétersbourg. Entre action et rebondissements, l’auteur nous laisse peu de temps pour reprendre notre respiration dans une intrigue où les apparences sont toujours trompeuses…

9782841726417_300Retour d’une mission, l’équipage du Babel assiste, impuissant, à la destruction de l’île Moshchny, son refuge, dans une explosion nucléaire. Barricadés dans une station, les rescapés lancent un ultimatum à l’ensemble du métropolitain de Saint-Pétersbourg : si les responsables de cette abomination ne leur sont pas livrés sous une semaine, un gaz mortel balaiera tout le réseau. Les délégués réunis des grandes lignes souterraines décident de confier l’enquête à Taran, un stalker à la réputation sans tache.

Le compte à rebours pour la survie est lancé.

J’en ai déjà l’eau à la bouche, pas vous ? Pourtant, ce n’est que le 20 juin que vous retrouverez toutes ces nouveautés chez vos libraires préférés. En attendant, notre concours mensuel vous attend dès le 16 juin pour tenter de remporter un de ces titres.

En attendant, bonnes lectures !

Le retour du vendredi

Heureux qui comme moi, après une quinzaine passée à faire d’étonnants voyages des sous-sols glauques aux villages geeks, rentre dans ses pénates chargé de cadeaux promotionnels en tout genre dont il n’a point usage car des babioles, il en a plus que de raison.
Aussi, puis-je reprendre la rédaction des annonces de nos parutions numériques des mains fort capables qui en avaient assuré la continuité pendant mes pérégrinations.

Lundi prochain, vous pourrez lire sur vos terminaux trois romans très différents :

  • Forban ! de Johan Heliot
  • Dons d’Ursula Le Guin
  • Babaluma de Roland C. Wagner

Encore de belles lectures en perspective. Quant à moi, je vous donne rendez-vous lundi dans la rubrique des lundis du numérique pour vous dévoiler La Décade de l’Imaginaire que nous allons lancer le 10 juin prochain.

Les nouveautés du mois

Salutations atalantéennes,

Pour ce joli mois de mai, nous vous avons concocté trois nouvelles sorties aussi alléchantes les unes que les autres. Larry Correia revient avec les chevaliers du Grimnoir dans Malédiction. Dans La Longue terre, Terry Pratchett et Stephen Baxter nous font voyager vers des Terres parallèles grâce à une machine aussi ingénieuse qu’incongrue fonctionnant avec… une pomme de terre ! Eh oui, vous avez bien compris. Enfin, Johan Heliot continue les aventures de la famille Dumas dans son roman intitulé Forban !

Débutons cette présentation par la littérature jeunesse. Dans Forban !, Jonas imagine des aventures épiques et des voyages enthousiasmants. Hélas, un monde hostile l’attend à la porte de chez lui où il ira de mauvaises rencontres en désillusions.

9782841726363_300Jonas, douze ans, rêve d’aventures, de combats et de trésors… et déteste les leçons données par son père, Aristide. Quant à sa sœur, Alexia, qui a si hardiment défié les préjugés jusqu’à devenir flibustière, elle lui interdit les armes et lui refuse même de monter à bord de l’Éléonore comme mousse.

Aussi, le jour où il reçoit une punition qu’il estime injuste, Jonas s’enfuit de l’île de la Tortue et gagne Saint-Domingue, où il trouve à s’embarquer pour Cuba. Hélas pour lui, le capitaine Mirliflor est un trafiquant d’enfants sans scrupule.

Alexia vole au secours son frère, mais la guerre qui se profile à l’horizon en Louisiane et dans la Caraïbe de 1809 entre Français et Espagnols les sépare à nouveau, et la voici entraînée bien malgré elle dans le conflit…

Roman de science-fiction dans la lignée de ceux d’un Arthur C. Clarke, La Longue Terre évoque la découverte de planètes identiques à la nôtre qui s’étendent en une chaîne infinie. Pour voyager entre elles, un seul pré-requis : posséder un curieux gadget nommé le « Passeur »… et une patate !

9782841726370_300Dans les vestiges calcinés du domicile d’un scientifique discret, l’agent Monica Jansson découvre un curieux gadget : un boîtier abritant du fil de cuivre, un commutateur et… une pomme de terre.

Ce « Passeur » est la porte d’entrée universelle que tout un chacun peut fabriquer pour accéder à une infinité de Terres parallèles sans présence humaine : il suffit d’un pas, un seul pas, vers l’est ou vers l’ouest.

La découverte de cette « Longue Terre » sans limites va bouleverser à jamais l’humanité. Si une ère nouvelle s’ouvre aux pionniers, les gouvernements sont moins enthousiastes à la perspective de tous ces mondes incontrôlables. Et que de questions sans réponse !

Auxquelles certains vont s’atteler. La plus improbable des missions d’exploration se prépare. À bord d’un dirigeable prennent place Josué Valienté, un jeune homme doué du talent de passer d’un monde à l’autre sans assistance mécanique, et Lobsang, une intelligence artificielle extravagante qui fut un réparateur de motocyclettes tibétain dans une vie antérieure. Un voyage aux confins de la Longue Terre les attend…

Deux des plus grands noms des littératures de l’imaginaire, Terry Pratchett et Stephen Baxter, se sont associés pour composer ce roman virtuose. « Tout est possible de la part d’un excentrique, disait Jules Verne, surtout quand il est anglais. » Alors, s’ils sont deux…

Vous vous languissiez d’une bonne fantasy urbaine mêlant savamment les comics et le pulp américain ! Bonne nouvelle : dès la fin du mois, retrouvez Jake Sullivan dans la suite de Magie brute. Avec Malédiction, les chevaliers du Grimnoir auront fort à faire car l’Impérium a retourné la population américaine contre les actifs !

9782841726356_300Il y a ceux qui se téléportent, lisent dans les esprits, influencent la gravité, prennent le contrôle des animaux ou guérissent par imposition des mains, et il y a les « normaux ». Leurs relations virent à l’aigre. Et voici qu’un mystérieux Bureau du coordinateur de l’information entreprend de soumettre les « actifs », avec des moyens nouveaux et des agents redoutables comme l’énigmatique Corbeau.

S’ils ont vaincu le « président » à bord de son dirigeable, les chevaliers du Grimnoir sont maintenant confrontés à la vindicte de l’appareil d’État, alors même que la menace qui pèse sur le monde s’approche et se précise. Jake Sullivan et Faye Vierra devront puiser au plus profond de leurs pouvoirs pour faire face, d’autant que les anciens du Grimnoir eux-mêmes nourrissent la pire des craintes quant à la jeune Faye : n’est-elle pas atteinte d’une malédiction qui fera d’elle le pire ennemi de l’humanité ?

Plus sombre, plus grave que Magie brute, mais toujours aussi dynamique, Malédiction annonce des lendemains douloureux.

Quelle programmation ! Ne vous inquiétez pas : vous pourrez découvrir toutes ces nouveautés le 23 mai chez tous vos libraires préférés. Mais si l’attente est trop longue, consolez-vous avec notre concours mensuel qui commencera le 16 mai.