Les nouveautés du mois

L’immanquable rendez-vous du premier mardi du mois a glissé au jeudi à cause d’un petit changement dans le programme. Que voulez-vous ? Ce sont les aléas de l’édition. Ce mois-ci est particulièrement chargé en nouveautés de tout poil : de la fantasy, de la SF et de la BD. Au programme : l’intégrale de la Brigade Chimérique, un nouveau Pratchett, le nouveau roman d’Olivier Paquet et, enfin, la clôture de la trilogie fantasy de David Weber. Si avec ça vous ne trouvez pas votre bonheur…

À tout seigneur, tout honneur, nous allons débuter notre présentation avec le trente quatrième opus des Annales du Disque-monde de Sir Terence. Les amateurs de Vimaire vont être servis ! Préparez-vous au Coup de tabac.

Blousé, Vimaire. Dame Sybil, son épouse aimante, lui impose quinze jours de congés à la campagne dans le manoir familial. La vie de hobereau, rien de folichon pour le commissaire divisionnaire du Guet d’Ankh-Morpork, non plus que la déférence servile qu’on lui témoigne, à lui qui tient pour article de foi que les hommes sont tous les mêmes le pantalon baissé. La tradition le veut, le flic en vacances n’a pas ouvert sa valise que le premier cadavre lui saute à la figure. Mais ce n’est pas un meurtre ordinaire qui attend Vimaire, c’est un crime contre l’existence et la dignité d’une espèce entière. Qu’importe s’il est hors de sa juridiction, si les repères lui manquent dans le monde rural et si l’on s’acharne à le mener en bateau, la justice doit passer.

 

L’autre très gros événement de ce mois d’octobre est la sortie de l’intégrale de la Brigade Chimérique. Les douze épisodes réunis en un seul volume augmenté d’un livret couleur présentant le travail de Gess et d’un livret noir et blanc retraçant la genèse de l’œuvre et en donnant quelques clefs. Pour cette nouvelle édition, le format des planches a changé, elles ont subi un agrandissement homothétique de 20%.

Ils sont nés sur les champs de bataille de 14-18, dans le souffle des gaz et des armes à rayons X. Ils ont pris le contrôle des grandes capitales européennes. Par-delà le bien et le mal. Les feuilletonistes ont fait d’eux des icônes. Les scientifiques sont fascinés par leurs pouvoirs. Pourtant, au centre du vieux continent, une menace se profile, qui risque d’effacer jusqu’au souvenir de leur existence.

 

Un tour dans les étoiles, pour les amateurs de Science-fiction française avec le tout nouveau roman d’Olivier Paquet intitulé Le Melkine. Vous pourrez rencontrer l’auteur lors du festival des Utopiales à Nantes.

 Dans le ciel à peine noir, les étoiles s’éteignaient une à une. La brise souleva les pans de la cape d’Azurés.
« Le Melkine va quitter Néo-Aryanis dans quelques heures et se diriger vers Babil-One.
— Enfin, Pong ! J’ai réussi à retrouver sa trace. Tant d’années à attendre, tant d’années à espérer, toujours arriver trop tôt ou trop tard. L’occasion, maintenant.
— Le Melkine ne se soumettra
pas », dit Pang.
Azuréa se mit à rire. « Il n’aura pas le choix. »
Depuis trois cents ans le navire-école Melkine parcourt la Galaxie, solitaire et vénéré, son algorithme de positionnement tenu secret. La guerre que lui a déclarée Azuréa, la très médiatique dirigeante de la Fréquence Banquise, met sa pédagogie et son idéal d’évolution de l’humanité en péril. D’autant que ses élèves ne peuvent être insensibles à un message en apparence si proche de celui qu’on leur enseigne… Un space opera en trois livres.

Enfin, Les cavaliers du vent vient clore le cycle des Dieux de la Guerre de David Weber.

Un hradani champion de Tomanãk, le dieu de la Guerre ? Comment l’admettre quand on est un Sothõï, un ennemi héréditaire de cette race maudite ? Une menace pèse pourtant sur le royaume sothõï et ses fabuleux coursiers qui, s’ils s’unissent à un homme, en font un formidable cavalier du vent. Une menace qui exigera l’intervention conjuguée de pas moins de deux champions, Bahzell Bahnakson et Kae-ritha Seldandottir. De plus puissants dieux des Ténèbres sont à l’œuvre dans l’obscurité et leurs plans sont diaboliques. Cavaliers du vent fait suite à Champions de Tomanãk et au Serment de l’épée.

Vous pourrez trouver tous ces livres chez vos libraires préférés dès le 25 octobre, d’ici là, bonne lecture !

Le Melkine – Rough 5

Et voilà, notre série de roughs de Manchu pour la couverture du nouveau roman d’Olivier Paquet touche à sa fin. Voici le « petit » dernier.

©Manchu

La semaine prochaine, mercredi 22 plus précisément, vous découvrirez le visuel définitif en couleur. À votre place, j’aurais hâte !