Frankenstein est de retour

Frankenstein est de retour
Ça tombe bien, car le livre de Mary Shelley, ode romantique qui reprend à l’épreuve du monde industriel le thème éternel de la quête de l’immortalité, est aussi le premier livre de science-fiction : un homme y crée scientifiquement un autre homme. Or nous publions ce début d’automne Frankenstein 1918 de Johan Heliot.

D’aucuns, d’aucunes auront vu le film Mary Shelley sorti sur les écrans en août. Un film historique qui parle d’écrivains, de libraires et d’éditeurs : ça se tente, me dis-je. Ce fut une soirée agréable.
Partant du point de vue que ni la romance ni l’approximation historique ne sont un problème, je dirais que Byron en est un. Il crève l’écran et accapare un peu trop le scénario à mon goût. L’éclosion du roman de Mary Shelley lors du séjour en Suisse, qui lui doit assurément, se résume à la fréquentation dudit Byron, et c’est frustrant. On est loin de la réussite du Jeune Karl Marx, sorti l’hiver dernier, dans lequel contexte historique, vie personnelle et gestation de l’œuvre étaient remarquablement intriqués.

Science et Vie Junior et Le Point Pop ont consacré chacun, à l’occasion de la sortie du film, un dossier à la créature de Mary Shelley.
Et aussi :
L’Université de Bordeaux organise les 18 et 19 octobre prochains un colloque ouvert au public : « Frankensteins intermédiatiques ».
La bédé La Mort vivante, sortie chez Glénat fin août (adaptation d’un livre de Stephan Wul), raconte l’histoire d’une scientifique qui ramène une enfant à la vie à la demande de ses parents.
Pour ceux qui fréquenteront les Utopiales du 31 octobre au 4 novembre, il y aura quelques tables rondes sur le sujet.

Frankenstein 1918 : Une appropriation historique et littéraire
Le titre du roman de Mary Shelley est Frankenstein ou le Prométhée moderne. Prométhée est, comme Zeus, fils de titans et titan lui-même. La rivalité entre les deux occupe la première place dans les embrouilles qui font l’histoire du début de l’Olympe. Pour faire court, Zeus tenait à la suprématie divine, quand Prométhée cherchait à émanciper les hommes. Le vol du feu de l’Olympe par Prométhée fut la goutte qui fit déborder le vase. En guise de punition, Zeus l’enchaîna sur un surplomb rocheux afin que des oiseaux lui dévorent le foie…

Le docteur Frankenstein de Mary Shelley est un Prométhée « moderne » en ce qu’il n’est pas dominé par un dieu supérieur et qu’il se confronte seul à la malédiction de la création. L’œuvre de Shelley participe pleinement des questionnements qui forgent les courants de pensée du XIXe siècle sur l’asservissement du corps physique et du corps social. Elle était la fille d’une philosophe féministe et d’un des pères de l’anarchisme, tout de même…

Johan Heliot, lui, inscrit son roman, un siècle après Mary Shelley, à la suite des travaux du docteur Frankenstein, qu’il met à l’épreuve de la Grande Guerre. L’électricité, à présent industrialisée, permet d’appliquer sa méthode, et les champs de bataille, sur lesquels meure en masse la jeunesse de tant de pays, sont à la fois ressource et lieu pour tester la viabilité de telles créatures : plutôt que de construire des chars, on créera de la chair à canon. Winston Churchill s’en occupera.
Et ça marche. Mais l’opinion s’émeut, le conflit s’éternise, les antis l’emportent, et les Prussiens, vainqueurs en 1933, instaurent un protectorat sur la France, la Belgique et l’Angleterre ; Londres est rendue inhabitable par un bombardement à l’arme chimique.

Mais, me direz-vous, et le traité de Versailles, et la Seconde Guerre mondiale, et De Gaulle, et l’entente franco-allemande ?
Justement, on n’a pas été mis au courant. C’est un double secret que lève pour nous Astrid Laroche-Voisin, fille d’un historien et d’une résistante à l’occupation prussienne : celui d’un XXe siècle alternatif, et celui d’une « guerre secrète » menée entre 1914 et 1933 en parallèle des événements officiels.
Les parents d’Astrid ont retrouvé en 1958 l’unique survivant de l’opération Frankenstein et tout fait pour lever le voile sur ce versant de l’Histoire étouffé par la censure.
Pour preuve les Mémoire secrets de Churchill ; des extraits d’enregistrement du témoignage de Marie Curie ; et, surtout, le journal intime de Victor, le premier de ces êtres à avoir été créés, attaché à Winston Churchill comme à un père, sauvé de la folie par Marie Curie et de la malédiction qui pesait sur la créature de Mary Shelley par les parents d’Astrid.
Ah.
Mais ne s’agirait-il pas d’une uchronie ? À vous de voir.

Mireille

Nombreux auteurs de L’Atalante à Toulouse ce week-end

Affiche scientilivre2015 webLes 17 et 18 octobre prochains se tiendra le Festival Scientilivre à Toulouse. Un événement qui tend à promouvoir « la science à travers les livres et les livres à travers la science ». À cette occasion sont invités de nombreux auteurs de science-fiction :instinct_troll_small

-Jean-Claude Dunyach est l’auteur de nombreux recueils de nouvelles dont le dernier en date, L’Instinct du Troll, est paru en mars de cette année.

mars5_small– Andreas Eschbach, auteur de plusieurs romans de science-fiction, dont quatre ont été couronnés de prix littéraires – dont le Grand Prix de l’Imaginaire pour Des milliards de tapis de cheveux, est une révélation dans l’univers européen de la science-fiction.

Aqua_couv_P

– Marianne Eschbach a fait paraître son premier roman, Mirandas Traum (Le rêve de Miranda), en Allemagne en 2006.

– Jean-Marc Ligny a reçu le Grand Prix de l’Imaginaire pour Inner City en 1997, le prix Rosny Aîné pour Jihad en 1999 et le Prix de la Tour Eiffel pour Les Oiseaux de lumière en 2001. Il a récemment achevé un triptyque climatique dont le premier volet, Aqua TM, a actuellement une option cinéma en cours.

– Juan Miguel Aguilera se définit lui-même comme un « explorateur de mondes ». Son œuvre comprend notamment Le Filet d’Indra, une épopée de space opera qui, comme ses autres récits de fantasy et science-fiction, explore la thématique du voyage et de l’altérité.

– Claude Ecken est spécialisé en science-fiction mais il a également exploré divers genres (fantastique, policier, historique, BD) et domaines (essayiste, critique littéraire, conférencier…). Parmi les prix à son actif, il a notamment obtenu le prix Masterton en 2013 pour Au réveil il était midi.

9782841726271_P200– Danielle Martinigol, pour ses deux enfants et ses élèves, s’est un jour lancée dans l’écriture de science-fiction sur le thème de l’écologie. Avec Cantoria en 2013, elle s’essaie pour la première fois à la science-fantasy. Danielle Martinigol détient plusieurs prix littéraires à son actif.

– Johan Heliot a publié à ce jour une centaine de nouvelles et une cinquantaine de romans chez de nombreux éditeurs tant pour adulte que pour la jeunesse. Ses dernières publications à L’Atalante sont Forban ! en 2013 et Flibustière ! en 2012.

gigante_small– Alain Grousset est, très tôt, passionné de BD et de science-fiction. Sa rencontre avec Danielle Martinigol le pousse à l’écriture. Il détient désormais trente-cinq livres à son catalogue dont Au nom du fils Gigante, paru en 2013. L’univers et les personnages de Gigante ont été conçus conjointement avec Pierre Bordage. Lisez aussi Gigante, Au nom du père de ce dernier.

Festival Scientilivre

Concours permanent (mai)

Bonjour à tous et à toutes,

Nous nous retrouvons en ce jeudi 16 mai pour une nouvelle édition de notre concours mensuel. Mais avant de connaître les livres en jeu et au cas où votre cerveau serait quelque peu parti en vacances, un bref récapitulatif des règles s’impose !

Le concours se compose de quatre questions : les trois premières sont librement inspirées par nos nouveautés du mois dont la couverture fera l’objet d’une bannière en en-tête de notre blog. La quatrième question portera sur l’ordre d’apparition de ces fameuses bannières.

Pour participer, il vous suffit de répondre à toutes les questions en commentaire à ce billet. Les cinq lauréats seront désignés par tirage au sort parmi ceux d’entre vous à nous donner toutes les bonnes réponses. Ils remporteront le livre de leur choix parmi les nouveautés mises en jeu. (Vous préciserez l’ouvrage qui vous intéresse à la fin de votre commentaire.) Si le nombre de gagnants ainsi désigné est inférieur à cinq, les autres gagnants seront désignés par tirage au sort entre les participants totalisant un maximum de bonnes réponses.

Ce concours se terminera le vendredi 19 mai à midi (heure de Bratislava).

Trêve de bavardage, passons aux choses sérieuses.

A- Comment se nomment ceux qui possèdent des pouvoirs dans Malédiction de Larry Correia ?

  1. Les Fantastiques
  2. Les Superhéros
  3. Les Actifs

B- Quel légume sert de source d’énergie à la machine appelée « Le Passeur » dans La Longue Terre de Terry Pratchett et Stephen Baxter ?

  1. Une patate
  2. Une carotte
  3. Une aubergine

C- Que tient dans sa bouche Jonas, le frère d’Alexia Dumas, sur la couverture de Forban ! de Johan Heliot ?

  1. Une fleur
  2. Un cure-dent
  3. Un couteau

D- Quelle bannière verrez-vous apparaître le 21 mai, le 1er et le 11 juin ?

  1. La Longue Terre
  2. Malédiction
  3. Forban !

Comme vous avez pu le deviner au travers de nos questions, les livres à gagner sont : Malédiction de Larry Correia, La Longue Terre de Terry Pratchett et Stephen Baxter ainsi que Forban ! de Johan Heliot.

Il me reste à vous souhaiter bonne chance et que les meilleurs gagnent !

Les nouveautés du mois

Salutations atalantéennes,

Pour ce joli mois de mai, nous vous avons concocté trois nouvelles sorties aussi alléchantes les unes que les autres. Larry Correia revient avec les chevaliers du Grimnoir dans Malédiction. Dans La Longue terre, Terry Pratchett et Stephen Baxter nous font voyager vers des Terres parallèles grâce à une machine aussi ingénieuse qu’incongrue fonctionnant avec… une pomme de terre ! Eh oui, vous avez bien compris. Enfin, Johan Heliot continue les aventures de la famille Dumas dans son roman intitulé Forban !

Débutons cette présentation par la littérature jeunesse. Dans Forban !, Jonas imagine des aventures épiques et des voyages enthousiasmants. Hélas, un monde hostile l’attend à la porte de chez lui où il ira de mauvaises rencontres en désillusions.

9782841726363_300Jonas, douze ans, rêve d’aventures, de combats et de trésors… et déteste les leçons données par son père, Aristide. Quant à sa sœur, Alexia, qui a si hardiment défié les préjugés jusqu’à devenir flibustière, elle lui interdit les armes et lui refuse même de monter à bord de l’Éléonore comme mousse.

Aussi, le jour où il reçoit une punition qu’il estime injuste, Jonas s’enfuit de l’île de la Tortue et gagne Saint-Domingue, où il trouve à s’embarquer pour Cuba. Hélas pour lui, le capitaine Mirliflor est un trafiquant d’enfants sans scrupule.

Alexia vole au secours son frère, mais la guerre qui se profile à l’horizon en Louisiane et dans la Caraïbe de 1809 entre Français et Espagnols les sépare à nouveau, et la voici entraînée bien malgré elle dans le conflit…

Roman de science-fiction dans la lignée de ceux d’un Arthur C. Clarke, La Longue Terre évoque la découverte de planètes identiques à la nôtre qui s’étendent en une chaîne infinie. Pour voyager entre elles, un seul pré-requis : posséder un curieux gadget nommé le « Passeur »… et une patate !

9782841726370_300Dans les vestiges calcinés du domicile d’un scientifique discret, l’agent Monica Jansson découvre un curieux gadget : un boîtier abritant du fil de cuivre, un commutateur et… une pomme de terre.

Ce « Passeur » est la porte d’entrée universelle que tout un chacun peut fabriquer pour accéder à une infinité de Terres parallèles sans présence humaine : il suffit d’un pas, un seul pas, vers l’est ou vers l’ouest.

La découverte de cette « Longue Terre » sans limites va bouleverser à jamais l’humanité. Si une ère nouvelle s’ouvre aux pionniers, les gouvernements sont moins enthousiastes à la perspective de tous ces mondes incontrôlables. Et que de questions sans réponse !

Auxquelles certains vont s’atteler. La plus improbable des missions d’exploration se prépare. À bord d’un dirigeable prennent place Josué Valienté, un jeune homme doué du talent de passer d’un monde à l’autre sans assistance mécanique, et Lobsang, une intelligence artificielle extravagante qui fut un réparateur de motocyclettes tibétain dans une vie antérieure. Un voyage aux confins de la Longue Terre les attend…

Deux des plus grands noms des littératures de l’imaginaire, Terry Pratchett et Stephen Baxter, se sont associés pour composer ce roman virtuose. « Tout est possible de la part d’un excentrique, disait Jules Verne, surtout quand il est anglais. » Alors, s’ils sont deux…

Vous vous languissiez d’une bonne fantasy urbaine mêlant savamment les comics et le pulp américain ! Bonne nouvelle : dès la fin du mois, retrouvez Jake Sullivan dans la suite de Magie brute. Avec Malédiction, les chevaliers du Grimnoir auront fort à faire car l’Impérium a retourné la population américaine contre les actifs !

9782841726356_300Il y a ceux qui se téléportent, lisent dans les esprits, influencent la gravité, prennent le contrôle des animaux ou guérissent par imposition des mains, et il y a les « normaux ». Leurs relations virent à l’aigre. Et voici qu’un mystérieux Bureau du coordinateur de l’information entreprend de soumettre les « actifs », avec des moyens nouveaux et des agents redoutables comme l’énigmatique Corbeau.

S’ils ont vaincu le « président » à bord de son dirigeable, les chevaliers du Grimnoir sont maintenant confrontés à la vindicte de l’appareil d’État, alors même que la menace qui pèse sur le monde s’approche et se précise. Jake Sullivan et Faye Vierra devront puiser au plus profond de leurs pouvoirs pour faire face, d’autant que les anciens du Grimnoir eux-mêmes nourrissent la pire des craintes quant à la jeune Faye : n’est-elle pas atteinte d’une malédiction qui fera d’elle le pire ennemi de l’humanité ?

Plus sombre, plus grave que Magie brute, mais toujours aussi dynamique, Malédiction annonce des lendemains douloureux.

Quelle programmation ! Ne vous inquiétez pas : vous pourrez découvrir toutes ces nouveautés le 23 mai chez tous vos libraires préférés. Mais si l’attente est trop longue, consolez-vous avec notre concours mensuel qui commencera le 16 mai.