Nombreux auteurs de L’Atalante à Toulouse ce week-end

Affiche scientilivre2015 webLes 17 et 18 octobre prochains se tiendra le Festival Scientilivre à Toulouse. Un événement qui tend à promouvoir « la science à travers les livres et les livres à travers la science ». À cette occasion sont invités de nombreux auteurs de science-fiction :instinct_troll_small

-Jean-Claude Dunyach est l’auteur de nombreux recueils de nouvelles dont le dernier en date, L’Instinct du Troll, est paru en mars de cette année.

mars5_small– Andreas Eschbach, auteur de plusieurs romans de science-fiction, dont quatre ont été couronnés de prix littéraires – dont le Grand Prix de l’Imaginaire pour Des milliards de tapis de cheveux, est une révélation dans l’univers européen de la science-fiction.

Aqua_couv_P

– Marianne Eschbach a fait paraître son premier roman, Mirandas Traum (Le rêve de Miranda), en Allemagne en 2006.

– Jean-Marc Ligny a reçu le Grand Prix de l’Imaginaire pour Inner City en 1997, le prix Rosny Aîné pour Jihad en 1999 et le Prix de la Tour Eiffel pour Les Oiseaux de lumière en 2001. Il a récemment achevé un triptyque climatique dont le premier volet, Aqua TM, a actuellement une option cinéma en cours.

– Juan Miguel Aguilera se définit lui-même comme un « explorateur de mondes ». Son œuvre comprend notamment Le Filet d’Indra, une épopée de space opera qui, comme ses autres récits de fantasy et science-fiction, explore la thématique du voyage et de l’altérité.

– Claude Ecken est spécialisé en science-fiction mais il a également exploré divers genres (fantastique, policier, historique, BD) et domaines (essayiste, critique littéraire, conférencier…). Parmi les prix à son actif, il a notamment obtenu le prix Masterton en 2013 pour Au réveil il était midi.

9782841726271_P200– Danielle Martinigol, pour ses deux enfants et ses élèves, s’est un jour lancée dans l’écriture de science-fiction sur le thème de l’écologie. Avec Cantoria en 2013, elle s’essaie pour la première fois à la science-fantasy. Danielle Martinigol détient plusieurs prix littéraires à son actif.

– Johan Heliot a publié à ce jour une centaine de nouvelles et une cinquantaine de romans chez de nombreux éditeurs tant pour adulte que pour la jeunesse. Ses dernières publications à L’Atalante sont Forban ! en 2013 et Flibustière ! en 2012.

gigante_small– Alain Grousset est, très tôt, passionné de BD et de science-fiction. Sa rencontre avec Danielle Martinigol le pousse à l’écriture. Il détient désormais trente-cinq livres à son catalogue dont Au nom du fils Gigante, paru en 2013. L’univers et les personnages de Gigante ont été conçus conjointement avec Pierre Bordage. Lisez aussi Gigante, Au nom du père de ce dernier.

Festival Scientilivre

La Décade de l’Imaginaire – Sixième, septième et huitième jours

Ami lecteur,

Aujourd’hui, je me transfigure en marchand de lessive en vous proposant du 3 en 1 : les sixième, septième et huitième jour de la Décade de l’Imaginaire en un seul article. C’est ça, la magie d’Internet… elle ne fonctionne pas toujours. Bref, vous n’êtes pas venus là pour m’entendre râler contre les aléas des prestataires de connexion, mais pour entendre la sainte paro… Sorry, wrong number.

Côté nouvelles, vous fûtes nombreux samedi à télécharger La Stratégie du requin de Jean-Claude Dunyach au point que parler de raz-de-marée ne serait pas incongru. Requin, marée… je vous laisse constater que malgré un week-end contrariant, je n’ai rien perdu de mon sens de l’humour ! Pour le beau dimanche ensoleillé, c’est Fractal de Vincent Gessler qui vous a séduits. Une vengeance implacable et surprenante. Enfin, aujourd’hui, c’est une histoire martienne que je vous propose de découvrir. Un texte étonnant de Michael Moorcock, dédié à une grande dame de la science-fiction, Leigh Brackett. (Vous la connaissez forcément, même si vous ne lisez pas de la SF. Pourquoi ? Eh bien, tout simplement parce qu’elle cosigne le scénario de L’Empire contre-attaque, le meilleur film de la série Star Wars.) C’est une histoire martienne, disais-je, une enquête qui plus est, au titre des plus étranges : La Sorcière égarée de la citadelle silencieuse. Tout un programme, croyez-moi ! Et un beau programme.

Du côté des romans et des auteurs, dont je vais vous parler aujourd’hui, nous allons rester exclusivement dans le domaine francophone. Car nous avons, dans l’Hexagone, d’excellents auteurs de l’imaginaire, même si parfois nous autres lecteurs restons aveugles à leur qualité, succombant à l’appel des sirènes anglo-saxonnes.
Commençons par Rêves de Gloire de Roland C. Wagner. Une uchronie née de points de divergences multiples, d’histoires personnelles alternatives (dont la mort du général de Gaulle dans un attentat n’est sans doute pas la moindre, sans être le seul pivot des événements) qui vont se conjuguer, confluer et provoquer cette Histoire alternative contée à son tour par les multiples voix de ceux qui l’ont vécue, ceux qui l’ont faite ou simplement ceux qui en subissent directement ou indirectement les conséquences. Rêves de Gloire est une histoire de quêtes, narrée selon une polyphonie foisonnante et humaine, dont la plus centrale est celle d’un collectionneur à la recherche d’un disque vinyle rare pressé à quelques exemplaires à la fin des années 60.
Des quêtes, mais d’un tout autre tonneau, vous en trouverez dans les Chroniques d’Arcturus de Gilles Servat dont Skinn Mac Dana est le premier livre, le premier chant, si j’ose dire. Dans un texte poétique, de cette poésie dont sont faites les chansons de geste, Gilles Servat revisite les mythes celtes à travers le prisme de la science-fiction. Destins fabuleux, prophéties obscures, bestiaire fantastique, luttes de pouvoir… une narration lyrique empreinte d’une profonde sensualité.
Terminons par les trois romans de Pierre Bordage que nous vous proposons de redécouvrir à l’occasion de la Décade. Redécouvrir ? Si Pierre Bordage est largement connu pour ses space opera grandioses aux allures de fresques intersidérales, avez-vous lu sa trilogie narrant la guerre de Vendée à l’époque de la Révolution française. Cette trilogie, c’est L’Enjomineur dont les livres s’intitulent respectivement 1792, 1793 et 1794. L’action se déroule entre Nantes, Paris et la Vendée, et le fantastique y est omniprésent.

Pour retrouver des liens directs vers certains libraires numériques (si vous n’avez pas de fournisseur attitré), rendez-vous sur cette page.
Quant à moi, je vous retrouve demain pour l’avant-dernière journée de notre Décade de l’Imaginaire.

Le numérique, c’est chic

Ne vous laissez pas abuser par le titre du billet, c’était juste pour la rime…

Au programme cette semaine :

  1. Les manuscrits aux éditions L’Atalante à l’heure du numérique
  2. Un nouveau recueil de Jean-Claude Dunyach disponible chez Youboox
  3. Allo… Houston ?

Les manuscrits aux éditions L’Atalante à l’heure du numérique

Certains d’entre vous l’ont déjà remarqué, nous avons modifié notre système de réception des manuscrits. Conscients du rôle d’exemplarité qu’un éditeur se doit d’avoir vis à vis de l’écosystème en général et des forêts en particulier, nous avons mis en place une boîte courriel dédiée à la réception de vos manuscrits au format électronique. Plus de manuscrits papier. Fini. Basta. Uniquement des choses qu’on peut compulser sur liseuse. Il va sans dire que nous ne renverrons pas les manuscrits refusés.
Du point de vue du contenu, nous acceptons uniquement des manuscrits en rapport avec nos collections : La dentelle du cygne et Le Maèdre. Dans une moindre mesure, et la sélection sera bien plus drastique, vous pouvez nous soumettre des textes pour la collection Insomniaques et ferroviaires.
Du point de vue de la mise en forme et du format du fichier, nous n’acceptons que le format pdf, le texte devra être présenté en police Times New Roman de taille 16, interligne simple, pas d’illustration.
N’oubliez pas de faire figurer en début de votre manuscrit vos coordonnées complètes, un mail se détruit, une lettre d’accompagnement se perd, votre manuscrit est classé et archivé. CQFD.
Si votre manuscrit correspond à ces critères, vous recevrez sous huit à quinze jours un accusé de réception. Cet accusé vous garantit que votre manuscrit sera traité par notre comité de lecture sous trois à cinq mois. Il est donc inutile de nous envoyer de l’autofiction, de la littérature blanche, de la poésie, des nouvelles, etc. Ces genres sont certes intéressants, mais nous n’en publions pas ou très peu. Quant aux pièces de théâtre et aux essais, nos directeurs de collection préparent leur sélection en amont de notre comité de lecture classique, pour la soumettre directement à notre direction éditoriale.
De même, amis illustrateurs et traducteurs, il est inutile de nous contacter par ce biais. Nous allons mettre prochainement à votre disposition des espaces dédiés pour des candidatures spontanées.
Que l’inspiration, l’orthographe et le style soient avec vous !

Un nouveau recueil de Jean-Claude Dunyach disponible chez Youboox

La publication des recueils de nouvelles de Jean-Claude Dunyach se poursuit chez notre partenaire YouBoox. Cette semaine c’est Les Nageurs de sable [fiche L’Atalante] [page Youboox] qui est disponible en lecture sur Internet et sur iPad.
Si vous ne connaissez pas encore cet orfèvre du genre court, précipitez-vous !

Allo… Houston ?

Voilà deux semaines, je vous annonçais un retard à l’allumage de deux semaines pour un lancement au premier octobre prochain. Un problème n’arrivant jamais seul, comme le disait si bien l’ami Murphy, vous allez devoir patienter deux semaines de plus pour assister au lancement de notre offre numérique, dont la date est désormais le 15 octobre 2012. (Remarquez tout de même cette persistance des deux semaines, une sorte de récurrence presque magique à bien y réfléchir…) Ce devrait être l’ultime décalage qui est lié à quelques anicroches dans le processus de numérisation, qui sont (les anicroches) en voie de résolution. Faites du numérique, qu’ils disaient !
Dès la semaine prochaine, je commencerai à vous dévoiler les titres que vous découvrirez dans vos stores préférés dans un tout petit mois et demi.

Restez connectés !

Numérique : des nouvelles du front

Bonjour à toutes et à tous.

Au sommaire de notre rendez-vous hebdomadaire :

  1. Des recueils de nouvelles de Jean-Claude Dunyach chez YouBoox
  2. Un changement dans notre calendrier de mise en ligne

Les recueils de nouvelles de Jean-Claude Dunyach chez YouBoox

Nous poursuivons la mise en ligne des recueils de nouvelles de Jean-Claude Dunyach chez notre partenaire YouBoox, qui profite de l’été pour faire peau neuve. La semaine dernière c’était Dix jours sans voir la mer [fiche L’Atalante] [fiche YouBoox] qui avait rejoint le catalogue en ligne, cette semaine c’est au tour de Déchiffrer la trame [fiche L’Atalante] [fiche YouBoox] de venir grossir les rangs de nos ouvrages disponibles en lecture gratuite.

Changement dans notre calendrier de mise en ligne

Dans de précédents billets, j’avais annoncé le lancement de notre offre numérique pour le 17 septembre de cette année si tout allait bien. Les choses ne vont pas mal mais pour faire les choses au mieux, nous préférons nous laisser deux semaines supplémentaires et différer ce lancement au 1er octobre.

Restez connectés !

Du numérique

Bonjour à toutes et à tous,

Une nouvelle catégorie s’ouvre sur notre blog, elle concerne le livre numérique. Toutes les semaines vous y trouverez une bafouille, plus ou moins longue selon l’inspiration et les nouvelles que j’aurai à vous donner sur le développement de nos offres ou nos expérimentations dans le domaine.

Ainsi que vous le savez, nous sommes présents dans le catalogue du projet YouBoox depuis son lancement. Un nouvel ouvrage y est désormais disponible à la lecture : La Station de l’Agnelle, un recueil de nouvelles de Jean-Claude Dunyach. Une très bonne occasion pour découvrir ou redécouvrir cet orfèvre du genre. Bonne lecture.

C’est tout pour aujourd’hui.

Restez connectés !