Notre présent est rempli de Chine…

Notre présent est rempli de Chine. Comment le nier, il suffit pour s’en convaincre de retourner presque n’importe quel objet : Made in China, Made in People’s Republica of China et autres faux nez.
Notre présent est donc plein d’objets originaires de Chine, mais nul exotisme ne s’en dégage, objets de consommation de masse, au design local (local, c’est nous), cette Chine-là n’a pas de substance sous nos latitudes. Pourtant nous savons tous, sans plus trop souvent, que cette civilisation est brillante, riche et dense.
Notre présent ne rend pas justice à la Chine, pas plus que notre futur. Avez-vous vu beaucoup de traces de ce grand peuple dans nos fictions ?
Les érudits qui fréquentent ce blog s’empresseront de m’indiquer nombre de références, je les invite d’ailleurs à le faire en commentaire. Néanmoins, une cruelle sous-représentation est indéniable.
C’est pourquoi les éditions L’Atalante se sont lancées, sans que personne ne le leur demande, dans une exploration “fictionnesque” des cultures asiatiques.
Vous n’avez pas pu ignorer l’immense fresque de David Wingrove, Zhongguo, en 20 volumes, qui s’accumule régulièrement chez nous et vous décrit une Humanité tout entière acquise au mode de vie chinois.
« Toute l’Humanité ? »
Non, des irréductibles résistent toujours à la philosophie de la stase et apportent le vent du changement, pour le pire ?

9782841725953_P•9782841726387_300galce&feuart_guerre_zhongguo_5

 

 

Une œuvre monumentale de création d’univers qui met en scène une opposition philosophique fondamentale entre le monde occidental et le monde chinois.

chine1Le passé chinois n’est pas non plus absent, car vous n’êtes pas sans savoir que le grand Guy Gavriel Kay va revenir en France avec l’un de ses livres les plus marquants : Under Heaven.

chine2

L’histoire de l’avènement d’une terrible rébellion dans un empire proche de la dynastie Tang du VIIIe siècle, au milieu d’intrigues dont vous apprécierez toute la subtilité orientale, subtilité qui n’empêchera pas ce qui fut longtemps la guerre civile la plus meurtrière au monde.
Ça c’est le futur proche (mai ou juin 2014), mais apprenez également que nous venons de signer, toujours dans l’esprit de l’Asie, pour un livre… étonnant, sans beaucoup d’égal, à part sans doute La magnificence des oiseaux de Barry Hughart.
Mais là où Barry situait son roman décalé dans le passé chinois, le-mystérieux-roman-dont-je-n’ai-pas-donné-le-titre embrasse résolument une Chine du futur.
Attention, je n’ai pas dit une Chine futuriste, car les technophiles risquent d’être déçus : la ville de Singapour III ressemble beaucoup aux métropoles surpeuplées d’Asie d’aujourd’hui et les innovations technologiques ne sont pas au centre du roman ou de l’univers. Soyons donc plus clairs : « Le cœur du roman se situe dans l’intégration du Ciel et des Enfers dans la vie de tous les jours… »
Avez-vous déjà envoyé un courriel en Enfer pour vous soucier de l’état de votre âme ? Eh bien, dans la ville de Singapour III, c’est possible ! Il est même possible que vous receviez une réponse de la tentaculaire Administration Infernale. Quant à savoir si elle vous conviendra, rien n’est moins sûr.
Notre héros est un modeste inspecteur, chargé de toutes les affaires impliquant des entités surnaturelles. Officier de liaison avec l’au-delà, il bénéficie d’une dispense spéciale pour visiter ces lieux sans en payer le prix habituel : la Mort…
Or il semblerait que l’âme d’une jeune fille fraîchement décédée ait été envoyée aux Enfers au lieu des Cieux auxquels une chaste vie la destinait. Scandale ! L’Administration Infernale aurait-elle été victime de corruption ? Notre Inspecteur enquêtera et il est fort possible que personne ne soit tout à fait innocent …
Alors, avez-vous reconnu ce roman-mystère ? Allez, je vous aide un peu en vous donnant la couverture originale.

chine3J’espère vous avoir donné envie de Chine et sur ce, je vous donne rendez-vous l’année prochaine pour ces appétissantes nouveautés.

Alain Kattnig

Concours permanent (juin)

Chaleureuses salutations nantaises,

Nous nous retrouvons en ce jour dominical pour un nouveau concours mensuel. Quels livres pourraient être bien mis en jeu ce mois-ci ? Encore un peu de patience ! Un bref récapitulatif des règles s’impose.

Le concours se compose de cinq questions : les quatre premières sont librement inspirées par nos nouveautés du mois dont la couverture fera l’objet d’une bannière en en-tête de notre blog. La cinquième question portera sur l’ordre d’apparition de ces fameuses bannières.

Pour participer, il vous suffit de répondre à toutes les questions en commentaire à ce billet. Les cinq lauréats seront désignés par tirage au sort parmi ceux qui auront donné toutes les bonnes réponses. Ils remporteront le livre de leur choix parmi les nouveautés mises en jeu. (Vous préciserez l’ouvrage qui vous intéresse à la fin de votre commentaire.) Si le nombre de gagnants ainsi désigné est inférieur à cinq, les autres gagnants seront désignés par tirage au sort entre les participants totalisant un maximum de bonnes réponses.

Ce concours se terminera le mercredi 19 juin à midi (heure atalantéenne).

Allez ! Vous avez été particulièrement charmants : dévoilons nos nouveautés et nos questions.

A – Dans L’Empire du milieu de David Wingrove, combien de tangs se partagent le pouvoir ?

  1. 8
  2. 7
  3. 6

B – Sur quelle planète est retourné Théo dans le roman d’Olivier Paquet, La Mort du Melkine ?

  1. Giverny
  2. Gigante
  3. Giverne

C – Dans Vers les ténèbres d’Andreï Dyakov, comment se nomme le vaisseau dont l’équipage assiste à la destruction de l’île Moshchny ?

  1. Babel
  2. L’Arche
  3. DeLorean

D – Dans quelle ville Quentin, Julia, Eliot et Janet rencontrent-ils un dragon dans la suite de Lev Grossman, Le Roi magicien ?

  1. New-York
  2. Venise
  3. Tegucigalpa

D- Quelle bannière verrez-vous apparaître le 21 juin, le 29 juin, le 6er et le 14 juillet ?

  1. L’Empire du milieu
  2. Vers les ténèbres
  3. La Mort du Melkine
  4. Le Roi magicien

Pour ce joli mois de juin (nous nourrissons l’infime espoir que cette fois-ci le soleil sera parmi nous durablement… comme on dit, l’espoir fait vivre !) vous pourrez gagner : L’Empire du milieu de David Wingrove, La Mort du Melkine d’Olivier Paquet, Vers les ténèbres d’Andreï Dyakov et Le Roi magicien de Lev Grossman.

Que la force des bonnes réponses soit avec vous !

Les nouveautés du mois

Chaleureux bonjour atalantéen,

C’est sous un soleil radieux que nous sommes de retour pour vous annoncer nos sorties du mois ! Vous avez aimé Magiciens de Lev Grossman ? Retrouvez Quentin, Julia, Eliot et Janet dans Le Roi Magicien ! Olivier Paquet revient avec son vaisseau le Melkine dans La Mort du Melkine. Andreï Dyakov nous offre une plongée dans les tréfonds du métro pétersbourgeois avec Vers les ténèbres. Quant à David Wingrove, il poursuit sa saga Zhongguo avec L’Empire du Milieu.

Commençons notre présentation par un roman de Science-fiction précurseur et palpitant dont l’action se déroule entre l’Angleterre et la Chine profonde.

9782841726387_300PAIX IMMUABLE

2196. Plus d’un siècle s’est écoulé. Un siècle de paix pour le Zhongguo et ses bientôt quarante milliards d’âmes réparties dans les trois cents niveaux des Sept Cités. Le Conseil des tangs veille jalousement sur cette paix. La clé en est la stabilité, c’est-à-dire le refus du changement. Mais peut-on arrêter la grande roue de l’Histoire ?

CHAOS EN GERME

Car il y a des insatisfaits, notamment parmi les Hongmao au long nez. Et le goût du complot n’a pas disparu, y compris dans l’entourage du pouvoir. L’assassinat du ministre de l’Édit, chargé du contrôle des technologies nouvelles, servira de détonateur. Le Zhongguo se précipite vers la guerre des Deux Directions. Mensonge, crime et trahison ne connaîtront plus de barrières.

Empreint d’une originalité manifeste, La Mort du Melkine est un space opera abordant ingénieusement les thèmes de la diffusion des cultures et de l’échange.

9782841726400_300Le développement de la communication instantanée dans l’espace a bouleversé l’Expansion. Les Fréquences s’affrontent pour étendre leur influence, effaçant les conditionnements culturels. À ce jeu, la Technoprophète se révèle la plus brutale et la plus engagée des conquérantes.

À l’écart de ce conflit, les anciens élèves du Melkine cherchent leur place dans cet univers. Théo est retourné sur Giverne et ses mystérieux arbres de verre, rêvant du jour où il retrouvera les étoiles, tandis que sa femme, Myriam, tente d’assurer une vie confortable à leur famille.

Quand ils reçoivent la visite d’Ismaël, ce n’est plus l’adolescent chassé du vaisseau mais le dirigeant de Crépuscule, la seule Fréquence capable de rivaliser avec Banquise. Quinze années ont passé, que reste-t-il des serments d’amitié et des promesses ?

Insensible à ces enjeux, le Melkine poursuit son voyage dans l’espace. Cependant, tôt ou tard, Arthur,

Indira et Alexandre, comme tous les professeurs, devront choisir leur camp ou disparaître.

Empli d’univers parallèles, Le Roi magicien nous fera passer de l’affolement à l’effroi. Ce livre deviendra le parfait compagnon des amateurs de J. K. Rowling et C. S. Lewis.

9782841726424_300Le temps a passé depuis les aventures contées dans Les Magiciens. Quentin, Julia, Eliot et Janet sont désormais les souverains de Fillory, le royaume magique de leurs lectures enfantines. Mais le merveilleux tourne parfois au noir. Et de graves incidents troublent la quiétude du château royal. Un oracle de mort et de destruction tombe sur le pays enchanté.

Énigmes et menaces entraînent Quentin et Julia dans un nouveau périple. La quête qui les attend passe par l’Amérique dont ils sont issus, elle traverse l’école de Brakebills, s’attarde à Venise pour y rencontrer un dragon, plonge entre les mondes et jusque dans l’au-delà. Les sept clés d’or sauveront-elles Fillory ? Et le plus grand mystère ne viendrait-il pas de Julia elle-même, dont la découverte de la magie a suivi un cheminement obscur ?

Confirmant le talent d’Andreï Dyakov, Vers les ténèbres nous plonge au cœur des intrigues du métro de Saint-Pétersbourg. Entre action et rebondissements, l’auteur nous laisse peu de temps pour reprendre notre respiration dans une intrigue où les apparences sont toujours trompeuses…

9782841726417_300Retour d’une mission, l’équipage du Babel assiste, impuissant, à la destruction de l’île Moshchny, son refuge, dans une explosion nucléaire. Barricadés dans une station, les rescapés lancent un ultimatum à l’ensemble du métropolitain de Saint-Pétersbourg : si les responsables de cette abomination ne leur sont pas livrés sous une semaine, un gaz mortel balaiera tout le réseau. Les délégués réunis des grandes lignes souterraines décident de confier l’enquête à Taran, un stalker à la réputation sans tache.

Le compte à rebours pour la survie est lancé.

J’en ai déjà l’eau à la bouche, pas vous ? Pourtant, ce n’est que le 20 juin que vous retrouverez toutes ces nouveautés chez vos libraires préférés. En attendant, notre concours mensuel vous attend dès le 16 juin pour tenter de remporter un de ces titres.

En attendant, bonnes lectures !

Nouveautés attractives, lectures festives

Postprandiales salutations,

Vos terminaux de lecture vont souffrir encore un peu plus à partir de lundi ! Cette semaine nous vous avons concocté la sortie de quatre nouveaux ouvrages.

Ainsi, vous pourrez continuer de suivre les pérégrinations de la Compagnie noire sur la plaine de la pierre scintillante. Pour les amateurs du Guet, vous suivrez l’enquête trépidante de la mort d’un ambassadeur qui proclamerait, semble-t-il, le début d’une terrible guerre si le commissaire Vimaire ne trouve pas rapidement le coupable. Ou, tout comme Arcturus vous rêvez d’aventures, de monstre de pierre et de science-fiction celtique… A moins que le chaos planétaire, les crises financières anglaises et les virus informatiques éveillent votre curiosité.

Mais place à l’annonce des titres :

  • Elle est les ténèbres, Glen Cook. La route semble encore longue et sinueuse pour la Compagnie noire qui doit atteindre sa destinée : le Khatovar.
  • Va-t-en-guerre, Sir Terry Pratchett. Alors que les territoires d’Ankh-Morpork et du Klatch revendiquent la propriété d’une île perdue au milieu de la mer Circulaire, ces derniers envoient un ambassadeur à Ankh-Morpork pour résoudre le conflit. Mais lors d’un défilé, une flèche l’abat. La guerre semble inéluctable… à moins que l’enquête du commissaire Vimaire amorce une éclaircie !
  • Arcturus, Gilles Servat. Ce troisième récit de la chronique d’Arcturus amène son lot d’épreuves pour le fils de Skinn Mac Dana : entre haine, folie et rancœur, Arcturus devra se montrer digne de tenir l’épée de Lughern. Car à l’horizon du monde de Bré, une invasion se prépare…
  • Fils du ciel, David Wingrove. En 2043, Jake Reed était un brillant spécialiste informatique, richissime et respecté de tous. Vingt ans plus tard, il trouve refuge dans une communauté villageoise du Dorset qui n’a ni l’électricité ni l’eau courante et qui survit tant bien que mal. Que s’est-il passé ? Suivez la descente aux enfers de Jake causée par Zao Chun (nouveau dirigeant chinois) qui réussit à trouver le talon d’Achille de l’Occident… pour mieux les faire chuter !

Vous savez tout. Il me reste à vous souhaiter un bon week-end et rendez-vous vendredi prochain pour de nouvelles nouveautés.

En attendant, restez connectés !

Les nouveautés du mois

Très chers amis, en ce premier mardi du mois de l’an 2013, L’Atalante vous souhaite une excellente année pleine de plaisirs, de joie et de consommation largement excessive de littérature matérielle ou numérique.

Afin de vous éviter une indigestion, ou un mal de tête déjà bien entamé, dû à un réveillon gentiment arrosé, la présentation de nos nouveautés sera brève mais non moins de qualité. Du suspens… encore un peu…
Bon ok, on y va. Ce mois-ci fait honneur à la SF uniquement avec deux suites, Zhongguo 2 : Lever du jour sur la montagne de fer et le 13e livre (en 2 tomes) d’Honor Harrington, j’ai nommé L’Orage gronde.

•Lever du jour sur la montagne de fer 2067, dans le Zhongguo. Deux ans se sont écoulés depuis l’installation de Jake Reed et de sa famille dans la grande Cité dirigée par Zao Chun. Après la pénible période de « rééducation » subie par tous les Occidentaux absorbés par le Zhongguo, Jake et son épouse se sont plutôt bien adaptés. Même si la promiscuité, la surveillance constante, l’absence de liberté se font très pesantes pour cette première génération d’assimilés. La deuxième génération, en revanche, se montre plus malléable, plus réceptive à la culture han, moins rétive à la réécriture de l’histoire voulue par Zao Chun.

 

L'orage gronde 1 L'orage gronde 2L’orage gronde
Confrontée à la mauvaise foi évidente des dirigeants solariens, Manticore prend des mesures de rétorsion économiques fortes, et le ton monte encore d’un cran entre les deux nations. Pendant ce temps, la flotte de l’amiral Filareta approche du système binaire de Manticore, et son arrivée imminente n’est plus qu’un secret de polichinelle. Mais la Ligue se trompe d’ennemi et creuse sa propre tombe. Petit à petit, c’est tout l’équilibre politique de la Galaxie qui bascule, sous l’impulsion de manipulateurs qui nourrissent pour l’humanité tout entière de sombres projets. Qui saura les arrêter ?

 

Bonnes lectures 2013 !