« Foudre de guerre » : la fin de la première trilogie du Grimnoir de Larry Correia !

Vous avez littéralement adoré Jake Sullivan dans Magie Brute. Si si, ne niez pas, j’ai lu tous vos posts de blog à ce sujet.
Magie brute

 

Et puis la suite, Malédiction, est sortie, encore plus fort, plus méchant que jamais ! Tout second tome qu’il est, avec la lourde tâche de devoir parfois « meubler » avant le glorieux final, c’est mon préféré. L’auteur nous y a en effet offert une intrigue captivante. Vous savez quand ce sont vos amis mêmes qui s’en prennent à vous ?

 

Et pourtant, infiniment moins de foin sur notre réseau préféré ; il faut dire que Magie Brute avait fait fort en son temps.
Que s’est-il donc passé ? Je penche pour le syndrome de la série incomplète-on-attend-la-fin, car, depuis que le dernier tome de cette trilogie est sorti, l’intérêt pour Malédiction s’est brutalement réveillé.
Mais oui, messieurs dames, pour profiter pleinement de malediction_redFoudre de guerre, il vous faut Malédiction !
Si vous voulez explorer le Berlin des zombis avec Faye, suivre sa formation à Paris avec Jacques ou assister à l’incroyable plongeon de Jake Sullivan sur l’empire nippon, vous devez mettre la main sur ce second tome.

Oui, la grande histoire de Jake Sullivan et des chevaliers du Grimnoir est dorénavant terminée. Elle vous attend sagement au chaud chez votre libraire favori, n’hésitez pas à lui faire confiance.

Foudre de guerre

… cependant, au moment de clore cette petite communication, j’apprends – c’est tout frais – que Larry Correia va publier une nouvelle dans laquelle il met en scène le Grimnoir !
Manifestement les personnages ne seront pas les mêmes, puisque cela se déroulera dans les années 50 et nous y ferons connaissance avec l’un des héros de cette trilogie à venir.

 

Yipeeeeee !

Alain Kattnig

Une série, une famille ? Chroniques du Grimnoir 3 !

Traduire une série, c’est adopter une nouvelle famille, de la cousine marrante au tonton bizarre. L’auteur fait le pater familias, un peu à l’écart dans son fauteuil : on l’oublie parfois, mais, sans lui, on ne serait pas là.

Régulièrement on se retrouve dans la grande maison, tous ensemble, et il faut se chamailler pour avoir la meilleure chambre, et on râle parce que, vraiment, il n’y a que moi qui bosse, ici, je me tape toute l’organisation et eux se laissent vivre, mais on est bien content ; parfois on ne voit personne pendant des mois, la vie coule sans eux, mais, à l’occasion ou même sans occasion, la cousine Faye ou le grand Sullivan se rappelle à votre bon souvenir. Tiens, cet énorme fusil-mitrailleur lui plairait, au détour d’un film de gangsters ; ces vaches, ce sont des Holstein, sur une route de campagne. Il y a le deuxième mari de la belle-sœur – il s’appelle comment, déjà, celui-là, et il sert à quoi au juste ? Il y a le type qui ne vient pas souvent, qui a l’air vraiment chouette et qu’on regrette de ne pas mieux connaître. Lance Talon, ici, pour moi. On croise des passionnés qui se lancent dans des tirades sur les sujets les moins probables, et, ravi ou désarçonné, on se prend au jeu – à force de traduire, je me suis intéressée aux techniques de taille du diamant, aux armes à feu bien sûr, à l’histoire de la maroquinerie et à la métallurgie étrusque.

Une réunion de famille, oui. Même ceux qui vous tapent vaguement sur les nerfs, vous êtes content de les voir ; et tous ceux que vous aimez, que vous connaissez par cœur, avec qui vous avez fait les quatre cents coups,  vous avez hâte d’avoir de leurs nouvelles.

Les séries de romans, contrairement aux familles, elles ont souvent une fin. N’empêche que les personnages de Correia, ça fait des années que je leur ai ouvert ma tête. Pas anodin. Je ne verrai plus jamais un dirigeable de la même façon.

Marie Surgers

Magie brutemalediction_redFoudre de guerre

Blockbuster !

Blockbuster, quel drôle de mot, non ? À l’origine appliqué aux pièces de théâtre dont le succès vidait les salles alentour ou plus prosaïquement parce qu’il faisait référence à la plus grosse des bombes déversées sur les villes pendant la Seconde Guerre mondiale : de celles qui faisaient sauter un quartier tout entier !

Aujourd’hui, c’est surtout à propos des films taillés pour faire un maximum d’audience que le terme blockbuster s’applique.

Mais moi j’aimerais l’appliquer à un simple Livre.

Parce qu’ouvrir ce Livre me donne l’impression de me glisser dans un fauteuil de cinéma et d’attendre qu’on m’en mette plein la vue. Parce que, quand tombent les poings, quand jaillit la foudre ou que la poudre parle, je crois bien être là, juste à côté.

Parce que quand j’ouvre ce livre, les couleurs sont plus éclatantes, les émotions plus sauvages et les Héros plus Super que de mon côté des pages.

Hélas, vous avez déjà lu ce Livre et… son nom est « Brute », « Magie Brute »

9782841725908_P200

Pourquoi hélas ? Parce que vous ne pouvez plus le Lire, seulement le reLire voire juste Lire la Suite. Mais tout le monde sait que les suites sont décevantes, que les surprises éventées ne se rafraîchissent guère, que les auteurs épuisés exploitent leur univers avant de finir éventuellement en beauté dans le troisième et dernier tome.

Ça fait peur, hein ?

Mais c’est pô vrai.

Sachez Spectateur que vous pouvez sans crainte prendre votre billet au guichet pour la suite des Aventures du « Grimnoir », car l’Aventure y est encore plus belle, plus étonnante qu’avant. Et je ne vous parle pas du final, énooorme, digne de clôturer la trilogie.

Pour cela il vous faudra cependant attendre la suite, intitulée Warbound ; je n’ose imaginer le feu d’artifice final.

Mais ne parlons pas de demain, Messieurs Dames, dirigez-vous donc vers les salles, prenez une boisson sucrée et un cornet de pop-corn, la séance va bientôt commencer : voici l’affiche

 9782841726356_P

Dans toutes les bonnes salles à partir du 23 Mai 2013

Alain Kattnig

Concours permanent (mai)

Bonjour à tous et à toutes,

Nous nous retrouvons en ce jeudi 16 mai pour une nouvelle édition de notre concours mensuel. Mais avant de connaître les livres en jeu et au cas où votre cerveau serait quelque peu parti en vacances, un bref récapitulatif des règles s’impose !

Le concours se compose de quatre questions : les trois premières sont librement inspirées par nos nouveautés du mois dont la couverture fera l’objet d’une bannière en en-tête de notre blog. La quatrième question portera sur l’ordre d’apparition de ces fameuses bannières.

Pour participer, il vous suffit de répondre à toutes les questions en commentaire à ce billet. Les cinq lauréats seront désignés par tirage au sort parmi ceux d’entre vous à nous donner toutes les bonnes réponses. Ils remporteront le livre de leur choix parmi les nouveautés mises en jeu. (Vous préciserez l’ouvrage qui vous intéresse à la fin de votre commentaire.) Si le nombre de gagnants ainsi désigné est inférieur à cinq, les autres gagnants seront désignés par tirage au sort entre les participants totalisant un maximum de bonnes réponses.

Ce concours se terminera le vendredi 19 mai à midi (heure de Bratislava).

Trêve de bavardage, passons aux choses sérieuses.

A- Comment se nomment ceux qui possèdent des pouvoirs dans Malédiction de Larry Correia ?

  1. Les Fantastiques
  2. Les Superhéros
  3. Les Actifs

B- Quel légume sert de source d’énergie à la machine appelée « Le Passeur » dans La Longue Terre de Terry Pratchett et Stephen Baxter ?

  1. Une patate
  2. Une carotte
  3. Une aubergine

C- Que tient dans sa bouche Jonas, le frère d’Alexia Dumas, sur la couverture de Forban ! de Johan Heliot ?

  1. Une fleur
  2. Un cure-dent
  3. Un couteau

D- Quelle bannière verrez-vous apparaître le 21 mai, le 1er et le 11 juin ?

  1. La Longue Terre
  2. Malédiction
  3. Forban !

Comme vous avez pu le deviner au travers de nos questions, les livres à gagner sont : Malédiction de Larry Correia, La Longue Terre de Terry Pratchett et Stephen Baxter ainsi que Forban ! de Johan Heliot.

Il me reste à vous souhaiter bonne chance et que les meilleurs gagnent !

Les nouveautés du mois

Salutations atalantéennes,

Pour ce joli mois de mai, nous vous avons concocté trois nouvelles sorties aussi alléchantes les unes que les autres. Larry Correia revient avec les chevaliers du Grimnoir dans Malédiction. Dans La Longue terre, Terry Pratchett et Stephen Baxter nous font voyager vers des Terres parallèles grâce à une machine aussi ingénieuse qu’incongrue fonctionnant avec… une pomme de terre ! Eh oui, vous avez bien compris. Enfin, Johan Heliot continue les aventures de la famille Dumas dans son roman intitulé Forban !

Débutons cette présentation par la littérature jeunesse. Dans Forban !, Jonas imagine des aventures épiques et des voyages enthousiasmants. Hélas, un monde hostile l’attend à la porte de chez lui où il ira de mauvaises rencontres en désillusions.

9782841726363_300Jonas, douze ans, rêve d’aventures, de combats et de trésors… et déteste les leçons données par son père, Aristide. Quant à sa sœur, Alexia, qui a si hardiment défié les préjugés jusqu’à devenir flibustière, elle lui interdit les armes et lui refuse même de monter à bord de l’Éléonore comme mousse.

Aussi, le jour où il reçoit une punition qu’il estime injuste, Jonas s’enfuit de l’île de la Tortue et gagne Saint-Domingue, où il trouve à s’embarquer pour Cuba. Hélas pour lui, le capitaine Mirliflor est un trafiquant d’enfants sans scrupule.

Alexia vole au secours son frère, mais la guerre qui se profile à l’horizon en Louisiane et dans la Caraïbe de 1809 entre Français et Espagnols les sépare à nouveau, et la voici entraînée bien malgré elle dans le conflit…

Roman de science-fiction dans la lignée de ceux d’un Arthur C. Clarke, La Longue Terre évoque la découverte de planètes identiques à la nôtre qui s’étendent en une chaîne infinie. Pour voyager entre elles, un seul pré-requis : posséder un curieux gadget nommé le « Passeur »… et une patate !

9782841726370_300Dans les vestiges calcinés du domicile d’un scientifique discret, l’agent Monica Jansson découvre un curieux gadget : un boîtier abritant du fil de cuivre, un commutateur et… une pomme de terre.

Ce « Passeur » est la porte d’entrée universelle que tout un chacun peut fabriquer pour accéder à une infinité de Terres parallèles sans présence humaine : il suffit d’un pas, un seul pas, vers l’est ou vers l’ouest.

La découverte de cette « Longue Terre » sans limites va bouleverser à jamais l’humanité. Si une ère nouvelle s’ouvre aux pionniers, les gouvernements sont moins enthousiastes à la perspective de tous ces mondes incontrôlables. Et que de questions sans réponse !

Auxquelles certains vont s’atteler. La plus improbable des missions d’exploration se prépare. À bord d’un dirigeable prennent place Josué Valienté, un jeune homme doué du talent de passer d’un monde à l’autre sans assistance mécanique, et Lobsang, une intelligence artificielle extravagante qui fut un réparateur de motocyclettes tibétain dans une vie antérieure. Un voyage aux confins de la Longue Terre les attend…

Deux des plus grands noms des littératures de l’imaginaire, Terry Pratchett et Stephen Baxter, se sont associés pour composer ce roman virtuose. « Tout est possible de la part d’un excentrique, disait Jules Verne, surtout quand il est anglais. » Alors, s’ils sont deux…

Vous vous languissiez d’une bonne fantasy urbaine mêlant savamment les comics et le pulp américain ! Bonne nouvelle : dès la fin du mois, retrouvez Jake Sullivan dans la suite de Magie brute. Avec Malédiction, les chevaliers du Grimnoir auront fort à faire car l’Impérium a retourné la population américaine contre les actifs !

9782841726356_300Il y a ceux qui se téléportent, lisent dans les esprits, influencent la gravité, prennent le contrôle des animaux ou guérissent par imposition des mains, et il y a les « normaux ». Leurs relations virent à l’aigre. Et voici qu’un mystérieux Bureau du coordinateur de l’information entreprend de soumettre les « actifs », avec des moyens nouveaux et des agents redoutables comme l’énigmatique Corbeau.

S’ils ont vaincu le « président » à bord de son dirigeable, les chevaliers du Grimnoir sont maintenant confrontés à la vindicte de l’appareil d’État, alors même que la menace qui pèse sur le monde s’approche et se précise. Jake Sullivan et Faye Vierra devront puiser au plus profond de leurs pouvoirs pour faire face, d’autant que les anciens du Grimnoir eux-mêmes nourrissent la pire des craintes quant à la jeune Faye : n’est-elle pas atteinte d’une malédiction qui fera d’elle le pire ennemi de l’humanité ?

Plus sombre, plus grave que Magie brute, mais toujours aussi dynamique, Malédiction annonce des lendemains douloureux.

Quelle programmation ! Ne vous inquiétez pas : vous pourrez découvrir toutes ces nouveautés le 23 mai chez tous vos libraires préférés. Mais si l’attente est trop longue, consolez-vous avec notre concours mensuel qui commencera le 16 mai.