La Science du Disque-monde

Les livres La Science du Disque-monde sont des livres importants.

9782841726684C’est évidemment facile à dire quand on a participé à leur traduction et qu’on touche son pourcentage à chaque exemplaire vendu. Et puis, je ne vais pas les débiner sur le blog de l’éditeur, hein.

Mais écoutez-moi quand même.

Dans les métiers de la littérature, si l’on a souvent la joie de contribuer à des projets éditoriaux heureux, plaisants, on a rarement la chance d’apporter sa modeste pierre à des projets importants, salutaires, qu’on peut considérer après les avoir terminés et se dire : « En définitive, je ne sais pas quel regard je porterai sur ma toute petite, petite existence dans trente ou quarante ans, mais au moins, je pourrai me dire : j’ai rendu ces livres-là accessibles aux locuteurs de ma langue, et c’est bien. »

Ils sont importants parce qu’ils remettent en avant, de façon amusante (nous sommes sur le Disque, après tout !) et claire (il s’agit de vulgarisation, ce qui n’empêche pas de manier des concepts pointus) les grandes avancées de la pensée humaine, dans les domaines des sciences, de la sociologie, de la culture. Et, fidèles à la tradition empiriste dont ils s’inspirent, ils ne vous engagent pas à croire sans débattre : ils vous fournissent les faits, la méthode, et puis vous encouragent à vous former votre propre opinion.

Je crois que c’est une attitude dont nous avons le plus grand besoin aujourd’hui, entre sensationnalisme médiatique, retour en arrière de la pensée critique, fanatismes de tous bords.

Carte Disque-mondeLire un roman de La Science du Disque-monde, c’est faire un voyage, magique et merveilleux, à l’Université de l’Invisible que nous aimons tant, mais aussi dans la pensée humaine : tout ce que son discernement a pu élucider sur les secrets de notre univers.

La Science du Disque-monde est une véritable école de pensée : non pas au sens d’un courant dogmatique, mais véritablement d’une école où l’on apprend à penser. Où l’on apprend à interroger ses présupposés, à se replacer dans le contexte historique, à analyser ses croyances d’un œil critique et à construire un sincère enthousiasme pour ces nouvelles Lumières – majuscule intentionnelle – et ce qu’elles révèlent sur le monde qui nous entoure. Sous ses dehors légers et distrayants, c’est un vibrant plaidoyer pour la réflexion, la tolérance, tout ce que l’être humain peut présenter de plus positif, et ce qui l’emmènera plus haut, dans les décennies, les siècles à venir.

Et je m’en veux, parce que je vous le fais sonner très analytique, presque intello, alors que c’est tout l’inverse. Un adulte curieux, un collégien, ma grand-mère pourraient le lire avec le même plaisir et en ressortir fasciné – avec le sourire aux lèvres : celui de s’être amusé… et celui, plus réfléchi, d’avoir compris quelque chose à ce qui l’entoure.

C’est pour cela que ce sont des livres importants. Parce qu’en ces temps où l’on sent poindre à nouveau les ombres de l’obscurantisme, la réflexion est salutaire – et si on vous l’apporte sans avoir de réel effort à fournir, que demander de plus ?

Je tiens personnellement à ce que ces livres circulent, et c’est pour cela que je suis fier d’avoir pu agir comme humble passeur auprès du public français.

Lionel Davoust

Laisser un commentaire